Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Vers un renforcement des contrôles aux frontières allemandes

Vers un renforcement des contrôles aux frontières allemandes
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne prévoit de renforcer les contrôles aux frontières, une mesure qui s'ajoutera aux efforts faits pour endiguer l'épidémie de coronavirus.
Cette proposition, qui devrait être approuvée mercredi par les membres du gouvernement, exigera que les personnes arrivant de pays ayant un fort taux d'incidence de COVID-19 ou de pays où de nouveaux variants ont été détectés, se fassent dépister.

Plus tôt dans la journée, la chancelière allemande Angela Merkel avait dit s'attendre à ce que le confinement en vigueur en Allemagne pour endiguer l'épidémie de coronavirus soit maintenu jusqu'au début du mois d'avril, lors d'une réunion avec des députés de l'Union chrétienne démocrate (CDU), sa formation politique, une information rapportée par le quotidien Bild.

"Si nous ne parvenons pas à arrêter ce virus britannique, nous aurons 10 fois plus de cas d'ici à Pâques. Nous avons besoin de huit à dix semaines supplémentaires de mesures strictes", a déclaré Angela Merkel, selon des propos rapportés par Bild.

Trois participants à cette réunion ont cependant rapporté à Reuters que la chancelière allemande n'avait pas explicitement évoqué une prolongation du confinement jusqu'en avril et qu'elle n'avait pas non plus mis en garde contre une multiplication par 10 du nombre de contaminations dans le pays.

"Merkel a déclaré que les huit à 10 semaines à venir seraient très difficiles si la variante britannique se propageait en Allemagne", a déclaré l'un des participants, ajoutant que la chancelière avait fait référence à une augmentation par 10 du nombre d'infections en Irlande liée au variant du coronavirus.

L'Allemagne a décidé le 5 janvier de prolonger et de durcir jusqu'à la fin du mois les mesures de confinement en vigueur dans le pays par crainte que le nouveau variant de coronavirus découvert en Angleterre, jugé plus contagieux, ne mette à genoux son système de santé.

L'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses a fait état mardi de 12.802 nouveaux cas de contamination en Allemagne, tandis que le nombre de morts depuis le début de l'épidémie a augmenté de 891 à 41.577.

Alors qu'une campagne de vaccination est en cours en Allemagne, le ministre-président de Bavière, Markus Söder, a appelé à ouvrir le débat sur une vaccination obligatoire du personnel des maisons de retraite, qui affiche une certaine défiance à l'égard des vaccins.

(Madeline Chambers, Andreas Rinke et Sabine Siebold; version française Blandine Hénault, Claude Chendjou et Camille Raynaud, édité par Jean-Philippe Lefief)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !