»
»
»
Consultation

Vers un accord en juin sur un budget de la zone euro, selon Centeno

Vers un accord en juin sur un budget de la zone euro, selon Centeno
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ne sont pas parvenus jeudi à surmonter leurs divergences sur le financement du futur budget de la zone euro mais leur président Mário Centeno a dit avoir bon espoir qu'un accord intervienne en juin.

Le nouvel instrument budgétaire destiné à promouvoir les réformes et l'investissement dans la zone euro sera intégré au prochain budget multiannuel de l'Union européenne (UE) pour prendre effet à partir de 2021.

Même si son rôle restera limité dans un premier temps, "c'est une étape politique et économique très importante pour la zone euro", a déclaré Mário Centeno lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles.

Selon des documents que Reuters a pu consulter en février, la taille du budget sera fixée "dans le contexte" des négociations sur le prochain budget de l'Union, une formulation vague qui laisse des marges de manoeuvre aux dirigeants européens. La France et l'Allemagne se sont entendues pour le financer par des fonds du budget de l'UE et par des revenus dédiés, comme une taxe sur les transactions financières.

Un tel financement additionnel supposerait un accord en bonne et due forme des gouvernements européens, comme le traité qui a créé le mécanisme de sauvetage de la zone euro.

"Quelques éléments critiques restent à régler mais j'ai bon espoir qu'on trouvera un terrain d'entente en juin", a dit Mário Centeno.

Selon des sources, la Commission européenne s'oppose à cette approche de peur de perdre la main sur le budget et de voir diminuer l'influence des institutions de l'UE.

En avril, les ministres avaient accepté le principe que ce soit la Commission qui, avec l'accord des pays de la zone euro, fixe les priorités du budget.

Le budget de l'UE, d'une durée de sept ans, représente 1% du produit national brut des Vingt-Huit.

(Jan Strupczewski, Véronique Tison pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com