Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Veolia présente à Suez son offre d'achat, appelle au dialogue

Veolia présente à Suez son offre d'achat, appelle au dialogue
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Veolia a annoncé jeudi avoir adressé au conseil d'administration de Suez sa proposition d'offre publique d'achat et a appelé son concurrent, jusqu'ici résolument hostile à un rapprochement, à renouer le dialogue.

Veolia a l'intention de déposer une offre sur les 70,1% du capital de sa cible qu'il ne détient pas encore pour un prix en numéraire de 18 euros par action. Il a dit vouloir finaliser le rapprochement des deux groupes d'ici neuf à 15 mois.

Le groupe de services aux collectivités dirigé par Antoine Frérot tente depuis plusieurs mois de mettre la main sur son rival Suez, dont il a déjà acquis 29,9% du capital auprès d'Engie.

Mais Suez reste farouchement opposé à cette opération qu'il considère comme hostile, redoutant un futur démantèlement de ses activités avec le risque de suppressions d'emplois massives.

Face aux avances de Veolia, il a placé son activité Eau en France dans une fondation de droit néerlandais, ce qui complique le projet de rachat de son prétendant, ce dernier ayant l'intention de céder les activités concernées au fonds Meridiam pour éviter tout problème de concurrence.

Suez a dit également travailler à des scénarios alternatifs, qui pourraient impliquer le fonds d'investissement français Ardian, lequel avait fait part d'une marque d'intérêt pour la part d'Engie dans Suez.

"Notre offre constitue la meilleure option pour Suez et ses actionnaires", a déclaré Veolia jeudi. "En dépit des rumeurs, aucune alternative crédible n’a été présentée aux actionnaires de Suez au cours des cinq mois qui se sont écoulés depuis le lancement de notre projet."

"Il est désormais temps pour le conseil d’administration de Suez de mettre fin à ses manoeuvres d’obstruction destructrices, d’agir dans l’intérêt de tous les actionnaires, et de leur permettre de tenir un vote sur notre offre", a ajouté Veolia.?

DISCUSSIONS SUR TROIS POINTS

A la Bourse de Paris, l'action Veolia avançait dans les premiers échanges de 1,79% à 21,02 euros. Le titre Suez progressait pour sa part de 1,59% à 16,87 euros.

Dans la lettre adressée au président du conseil d'administration de Suez, Philippe Varin, le PDG de Veolia Antoine Frérot se dit prêt à discuter sur trois points principaux.

Il propose de discuter de l'introduction, en complément de l'offre principale en numéraire, d'une offre subsidiaire en titres, limitée en pourcentage, "qui bénéficierait notamment à nos nombreux actionnaires communs et à tous ceux qui perçoivent clairement la valeur de notre projet industriel".

Concernant la cession envisagée de la division Eau France de Suez dans le cadre du rapprochement, Antoine Frérot avance une solution permettant d'avoir également une composante internationale pour l'ensemble cédé.

"Par exemple, une présence dans deux ou trois pays et un chiffre d'affaires international équivalent au chiffre d'affaires en France", écrit-il.

Antoine Frérot propose par ailleurs à la direction de Suez "une place et un rôle exemplaire" dans la conduite du rapprochement et l'inclusion de certains administrateurs de Suez au conseil d'administration de Veolia.

En contrepartie, il demande à Suez de désactiver la fondation néerlandaise pour son activité Eau France et de s'engager à ne pas céder d'actifs stratégiques.

"Cette proposition établit la réalité des éléments constitutifs du projet de Veolia. Je souhaite qu'elle permette de rouvrir une discussion entre nos deux groupes qui avait été esquissée au début du mois d'octobre", écrit Antoine Frérot.

"En cas de nouveau refus de dialogue, je ne pourrai qu'en tirer les conséquences quant à nos intentions relatives à la conduite de l'offre."

(Blandine Hénault, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !