Valeo confirme ses prévisions après un S1 solide malgré la crise des puces

Valeo confirme ses prévisions après un S1 solide malgré la crise des puces
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) -L'équipementier automobile Valeo a confirmé jeudi ses perspectives pour l'exercice 2021, après avoir enregistré au premier semestre une progression de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices au premier semestre, en dépit des problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs.

"Dans un contexte difficile, marqué par la pénurie des composants électroniques et la hausse du prix des matières premières, nous confirmons nos objectifs 2021", souligne dans un communiqué le PDG du groupe, Jacques Aschenbroich, en soulignant la "gestion de la pénurie" par les équipes, qui a permis au groupe de livrer ses clients "sans interruption".

Jacques Aschenbroich a d'ailleurs précisé lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes que la pénurie avait atteint un pic et que la situation devrait s'améliorer d'ici la fin de l'année.

Alors que la demande de voitures a nettement rebondi dans un contexte de reprise économique mondiale post-pandémie de COVID-19, les acteurs du secteur ont été confrontés ces derniers mois à une pénurie de composants électroniques, notamment imputable à l'explosion de la demande dans l'informatique liée à la crise sanitaire (généralisation du télétravail, investissements renforcés dans le cloud et les serveurs...) et dans le sillage des tensions commerciales sino-américaines.

Sur la période janvier-juin, le groupe français, spécialiste des systèmes d'électrification pour véhicules et des aides à la conduite, a vu ses ventes progresser à près de 9 milliards d'euros, contre 7,1 milliards d'euros un an plus tôt.

Son résultat opérationnel s'est établi à 1,21 milliard d'euros au premier semestre, en nette hausse par rapport au montant de 202 millions d'euros enregistré sur les six premiers mois de 2020, période notamment marquée par les premiers confinements stricts mis en place dans la quasi-totalité des pays du monde pour tenter d'enrayer une pandémie de COVID-19 qui n'en était qu'à ses débuts.

(Reportage Sudip Kar-Gupta et Myriam Rivet, édité par Sophie Louet et Jean-Stéphane Brosse)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !