Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

USA : Les acteurs de l'aéronautique et du renouvelable plaident pour un carburant durable

USA : Les acteurs de l'aéronautique et du renouvelable plaident pour un carburant durable
Crédit photo © Reuters

par Stephanie Kelly

NEW YORK (Reuters) - Les compagnies aériennes et entreprises américaines spécialisées dans les énergies renouvelables font pression sur l'administration Biden afin qu'elle soutienne une forte hausse des subventions destinées à faciliter le développement d'un carburant pour l'aviation moins émetteur de carbone.

Ces nouvelles subventions permettraient de participer à la lutte contre le réchauffement climatique et de préparer une relance économique post-pandémie plus "verte", ont indiqué à Reuters des associations et groupes industriels.

Le carburant pour l'aviation dit durable est fabriqué à partir de déchets d'origine biologique, comme de vieilles huiles de cuisine, des graisses animales et des huiles végétales.

Il est beaucoup plus cher que le carburant traditionnel, ce qui rend son utilisation très peu rentable sans subventions gouvernementales, a indiqué Nancy Young, vice-présidente des affaires environnementales de l'association Airlines for America.

Actuellement, les fabricants de ce type de carburant ne peuvent prétendre qu'à un dollar par gallon de subventions.

Ils espèrent que la nouvelle administration Biden, qui s'est de nouveau engagée dans la lutte contre le changement climatique après le mandat climato-sceptique de Donald Trump, sera plus sensible à leurs demandes.

"La différence, c'est que maintenant on dispose d'une oreille bien plus à l'écoute pour trouver des solutions en matière de politique, de recherche et de développement", a expliqué Bryan Sherbacow, directeur commercial du fournisseur de carburant à faible teneur en carbone World Energy.

L'Association nationale pour le transport aérien (NATA), qui regroupe plus de 3.000 entreprises de l'industrie aéronautique, devait rencontrer ce mois-ci le bureau fédéral de l'aviation pour plaider en faveur d'une subvention de deux dollars par gallon pour le carburant durable.

Airlines for America, qui représente les compagnies aériennes américaines comme United, American Airlines et Southwest, a aussi indiqué qu'elle était en contact avec les responsables du changement climatique de l'administration Biden pour discuter du développement des carburants d'aviation durables.

UN PARI SUR L'AVENIR

Selon l'organisme professionnel Air Transport Action Group, le transport aérien est responsable de 2% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et ce chiffre ne fera que croître dans les prochaines années si des mesures ne sont pas prises rapidement.

Plusieurs autres pays ont adopté ou explorent des options quant à une transition vers du carburant d'aviation à faible émission. En Norvège, une mesure a été mise en place en janvier 2020, et les Pays-Bas s'attendent à avoir un plan opérationnel d'ici 2023.

Au niveau mondial, depuis 2016, plus de 250.000 vols ont opéré avec du carburant durable, et 10,6 millions de gallons ont été produits en 2020, selon l'association internationale du transport aérien (IATA).

Le constructeur américain Boeing a annoncé que d'ici 2030, il passerait à 100% au carburant durable. Le raffineur de pétrole finlandais Neste a quant à lui déclaré prévoir de multiplier par 15 sa capacité de production mondiale de carburant d'aviation durable d'ici début 2023.

(Version française Lucinda Langlands-Perry)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !