»
»
»
Consultation

USA: J&J condamné à verser 4,7 milliards de dollars dans un dossier d'amiante

USA: J&J condamné à verser 4,7 milliards de dollars dans un dossier d'amiante
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Johnson & Johnson a été condamné par un tribunal américain à verser un montant record de 4,69 milliards de dollars (4,03 milliards d'euros) à 22 femmes qui accusent les produits à base de talc, y compris une poudre pour bébé, du groupe pharmaceutique de contenir de l'amiante et d'être à l'origine de leur cancer des ovaires.

Le verdict, rendu jeudi par un tribunal de l'Etat du Missouri, est à ce jour le plus lourd qu'ait subi le groupe américain à ce sujet. Il survient au terme de plus de cinq semaines de témoignages d'une dizaine d'experts des deux camps.

J&J, qui dément toute trace d'amiante dans ses produits et rejette les accusations selon lesquelles ceux-ci provoquent des cancers, fait face à quelque 9.000 litiges sur ce dossier.

Le groupe affirme que des études sur plusieurs décennies montrent que son talc est sûr et a réussi en appel à renverser de précédents verdicts sur des arguments juridiques techniques.

Le verdict de la Cour d'appel fédérale de Saint-Louis comprend 550 millions de dollars de dommages-intérêts compensatoires et 4,14 milliards de dollars de dommages-intérêts punitifs.

Dans un communiqué, J&J a estimé que le procès était "fondamentalement injuste" et a annoncé son intention de faire appel.

L'action perdait 1% à 126,45 dollars dans les transactions électronique en après-Bourse à la suite de ce verdict.

Les plaignantes soutiennent que l'usage pendant des décennies de poudre pour bébé et d'autres cosmétiques fabriqués à base de talc sont à l'origine de leur maladie. Elles affirment que le groupe américain savait que sa poudre de talc était contenait de l'amiante au moins les années depuis 1970 et qu'il s'est gardé d'avertir les consommateurs des risques encourus.

(Tina Bellon à New York, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com