Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Une série d'attentats fait 40 morts et 130 blessés en Irak

Une série d'attentats fait 40 morts et 130 blessés en Irak

par Paul Tait

BAGDAD (Reuters) - Quatre attentats, à Bagdad, à Baïdji et à Mossoul dans le nord de l'Irak et à Hilla, ville chiite au sud de la capitale, ont fait au total lundi plus de 40 morts et dans les 130 blessés, rapportent la police irakienne et des témoins.

A Bagdad, 12 personnes ont péri et 18 autres ont été blessées dans un attentat suicide contre un hôtel fréquenté par des étrangers. Le kamikaze, qui portait une ceinture d'explosifs, est entré dans le hall de l'hôtel Mansour, où des dirigeants tribaux sunnites venus de la province d'Anbar s'étaient retrouvés pour une réunion. Le hall, selon la chaîne CNN, a été complètement détruit.

Le Mansour est situé non loin de la "zone verte", secteur hautement protégé et fortifié au coeur de Bagdad. Un certain nombre d'étrangers habitent dans cet établissement, qui avait la réputation d'être l'un des plus sûrs de la ville.

Un éminent chef de tribu, Fassal al Igoud, ancien gouverneur de la province d'Anbar et naguère vice-ministre de l'Agriculture, est au nombre des morts, rapporte la chaîne de télévision Irakia, en précisant que l'un de ses journalistes a également été tué.

"C'était une énorme explosion, tout l'établissement a tremblé pendant plusieurs secondes", a rapporté un témoin. Des soldats américains ont été envoyés sur les lieux.

A Hilla, huit personnes ont péri et 31 autres ont été blessées dans l'explosion d'une voiture piégée pilotée par un kamikaze, près du siège du gouvernorat. Les témoignages divergent sur les circonstances exactes de l'attentat : selon un témoin, le kamikaze a fait sauter son véhicule près d'une clôture protégeant le siège du gouvernorat, mais selon un autre, l'explosion s'est produite à un poste de contrôle aux abords de l'édifice.

UNE DES PLUS VASTES OFFENSIVES

A Mossoul dans le nord du pays, l'explosion d'une voiture piégée a fait trois morts et une quarantaine de blessés dans un quartier d'habitation.

D'autre part, à Baïdji, un kamikaze au volant d'un camion-citerne transportant du carburant a tué 18 personnes et en a blessé une quarantaine d'autres dans un attentat suicide contre le siège de la police.

Le kamikaze a fait exploser son véhicule près des murs de protection du bâtiment de la police de Baïdji, ville au coeur d'une région pétrolière à 180 km au nord de Bagdad. L'édifice a été détruit à 80% et des maisons des environs ont également subi des dégâts. Des prisonniers et des policiers figurent au nombre des victimes.

Le nombre d'attentats suicide avait sensiblement diminué depuis l'explosion d'une voiture piégée qui avait tué 87 personnes le 19 juin devant une mosquée chiite du centre de Bagdad.

Les autorités irakiennes et américaines imputent la majeure partie des attentats à la voiture piégée à l'organisation Al Qaïda en Irak.

Les forces américaines et l'armée irakienne ont lancé des offensives simultanées dans la périphérie de Bagdad et dans les provinces avoisinantes, pour tenter de priver Al Qaïda de sanctuaires dans les campagnes et les villes où ce réseau prépare des attentats.

Des dizaines de milliers de soldats américains et irakiennes participent à l'opération "Phantom Thunder", l'une des plus vastes offensives américano-irakiennes contre Al Qaïda en Irak depuis l'invasion du pays en mars 2003.


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !