Une croissance économique russe "en trompe-l'oeil" (FMI)

Une croissance économique russe "en trompe-l'oeil" (FMI)
  • 29
Une croissance économique russe "en trompe-l'oeil" (FMI)
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - L'économie russe s'apprête à connaître des temps difficiles car l'exode déclenché par la guerre en Ukraine et le manque d'accès à la technologie mettront l'activité sous pression, malgré des dépenses militaires élevées, a déclaré lundi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva.

L'économie a fortement rebondi après s'être effondrée en 2022, mais la croissance est désormais dépendante de la production d'armes et de munitions financée par l'État.

Kristalina Georgieva, qui s'exprimait sur CNBC, a déclaré que le FMI prévoyait une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 2,6% pour la Russie cette année, soutenue par le déploiement massif des réserves budgétaires dans l'effort de guerre.

Aujourd'hui, en Russie, la production militaire augmente et la consommation diminue, a-t-elle résumé.

A lire aussi...Comptage

"C'est à peu près ce à quoi ressemblait l'Union soviétique : un niveau élevé de production et un faible niveau de consommation", a-t-elle ajouté.

L'économie russe a connu une croissance de 3,6% en 2023, après une contraction de 1,2% en 2022.

Des économistes basés en Russie ont mis en évidence la mauvaise qualité de la croissance économique. Les missiles et les obus peuvent contribuer à l'augmentation du PIB, mais n'offrent que des avantages limités à la population.

"Je pense que l'économie russe va connaître des temps très difficiles en raison de l'exode de sa population et d'un accès limité à la technologie", a déclaré Kristalina Georgieva.

"Si ce chiffre (2,6%) semble être bon, il masque des problèmes plus importants", a conclu la dirigeante.

(Reportage Alexander Marrow et Darya Korsunskaya, version française Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

Reuters

©2024 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Plus d'actualités Reuters

Chargement en cours...

Toute l'actualité