»
»
»
Consultation

Un siège européen à l'Onu? "Fausse bonne idée", dit Delattre

Un siège européen à l'Onu? "Fausse bonne idée", dit Delattre
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La proposition du vice-chancelier allemand, Olaf Scholz, de transformer le siège permanent de la France au Conseil de sécurité de l'Onu en siège européen est "l'exemple type de la fausse bonne idée", déclare François Delattre dans Le Monde daté de mercredi.

Au-delà des "difficultés juridiques et politiques sans doute insolubles" que cette mutation poserait, l'ambassadeur de France à l'Onu ne voit pas l'intérêt, au nom du multilatéralisme, de limiter la présence des Européens au Conseil de sécurité.

Ce serait "une fausse bonne idée" pour l’Allemagne, "alors que l’objectif commun des diplomaties française et allemande est d’en faire un membre permanent du Conseil de sécurité dans le cadre d’un élargissement", et pour l’Union européenne dont "l’objectif est, par construction, d’avoir le plus grand nombre possible de pays membres représentés" en son sein, juge-t-il.

"La France et l’Allemagne doivent garder le cap de leur stratégie commune, qui est de peser de tout leur poids pour promouvoir l’élargissement du Conseil de sécurité à plusieurs nouveaux membres permanents : l’Allemagne, mais aussi l’Inde, le Brésil, le Japon et une présence africaine à déterminer", dit-il.

L'entrée de l'Allemagne au Conseil de sécurité au 1er janvier prochain, pour une durée de deux ans, permettra de renforcer le partenariat franco-allemand, estime le diplomate.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com