Un rebond temporaire possible avant une nouvelle baisse, dit BofA

Un rebond temporaire possible avant une nouvelle baisse, dit BofA
Un rebond temporaire possible avant une nouvelle baisse, dit BofA
Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - Les marchés financiers pourraient bénéficier d'un rebond à court terme avant de reprendre le mouvement de baisse qui a fait chuter l'indice Nasdaq 100 américain de plus de 25% depuis le début de l'année, écrivent les analystes de BofA dans leur note de stratégie hebdomadaire.

"La peur et le dégoût suggèrent que les actions sont mûres pour un rebond de court terme mais nous ne pensons pas que les plus bas ultimes aient été atteints", explique l'équipe dirigée par Michael Hartnett, le directeur de la stratégie d'investissement de la banque américaine.

Pour BofA, les turbulences actuelles sur les marchés, qui ont particulièrement touché les valeurs technologiques et les cryptomonnaies, sont désormais comparables par leur ampleur au krach des valeurs internet de 1999-2000 ou à la crise des "subprime" de 2008, ajoute la note.

Les "techs" ont en effet subi leurs pires dégagements depuis le début de l'année au cours de la semaine à mercredi, avec 1,1 milliard de dollars de sorties nettes des fonds actions spécialisés, précise BofA en citant des données d'EPFR.

Les investisseurs ont parallèlement retiré 11,4 milliards de dollars des fonds obligataires, qui affichent six semaines consécutives de sorties nettes. Les fonds spécialisés dans les obligations d'entreprises classées en catégorie "investment grade" affichent 11,6 milliards de sorties.

Parallèlement, ceux spécialisés dans les emprunts d'Etat américains, considérés comme des valeurs refuges, ont bénéficié de leurs plus importantes entrées depuis mars 2020 avec un afflux de 11,5 milliards de dollars.

BofA note aussi que les fonds d'actions de pays émergents affichent désormais sept semaines consécutives de sorties nettes, une série qui atteint 13 semaines pour les fonds d'actions européennes.

(Reportage Julien Ponthus, version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !