»
»
»
Consultation

Un million de récompense pour les bijoux du Carlton

Un million de récompense pour les bijoux du Carlton
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les Lloyd's, assureurs britanniques, via le cabinet d'expertise SW Associates, offrent un million d'euros de récompense pour la première personne qui fournira des informations permettant de retrouver le butin record du vol du Carlton de Cannes.

Des pierres précieuses et des diamants d'une valeur de 103 millions d'euros appartenant au joaillier russo-israélien Leviev ont été dérobés le 28 juillet dans le palace de la Croisette par un malfaiteur solitaire, toujours en fuite.

SW Associates précise dans son annonce qui sera publiée mercredi que cette offre est soumise à certaines conditions qu'il ne précise pas.

L'annonce comporte un numéro d'appel libre disponible une heure par jour, ainsi qu'un mail, reward1millionE@gmail.com et les photos de quatre des bijoux volés, deux colliers de diamants, une broche et un pendentif.

Elle sera publiée mercredi dans Le Parisien, Nice Matin et The International Herald Tribune, a précisé à Reuters John Shaw, directeur général de SW Associates.

L'assureur, qui pourrait devoir rembourser la maison russo-israélienne Leviev après ce spectaculaire vol à main armée, a tout intérêt à offrir une forte récompense.

Des assureurs avaient déjà offert une somme élevée (un million de dollars, soit 700.000 euros) après l'attaque de la prestigieuse joaillerie Harry Winston, à Paris en 2008.

À Cannes, le malfaiteur a réussi à s'introduire dans un salon du Carlton où un exposant de Dubaï présentait les "Extraordinary diamonds" du joaillier Leviev.

L'homme est entré par une porte-fenêtre qui n'aurait pas dû être ouverte, ont indiqué des syndicalistes du Carlton.

Selon le Journal du dimanche du 4 août, les enquêteurs se demandent si l'intrusion de ce braqueur rapide et efficace n'est pas le fait des Pink Panthers, d'audacieux voleurs venus de l'ex-Yougoslavie et connus de Scotland Yard.

De Monaco à Dubaï, en passant par Genève ou Tokyo, ces derniers auraient opéré dans une trentaine de pays.

Natalie Huet, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com