»
»
»
Consultation

Un groupe d'européens "ambitieux" pour relever les objectifs climatiques

Un groupe d'européens "ambitieux" pour relever les objectifs climatiques
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La France, la Suède, la Finlande et le Portugal annoncent mercredi à Paris la constitution d'un petit "groupe ambitieux" pour relever les objectifs 2030 de lutte contre le réchauffement climatique de l'Union européenne et parvenir à long terme à une neutralité carbone.

L'Onu a prévenu en octobre qu'à défaut d'une ambition revue à la hausse, les émissions de gaz à effet de serre en 2030 seraient supérieures d'environ 30% au niveau requis pour limiter le réchauffement climatique, avec une augmentation des températures comprise entre 3°C et 3,2°C d'ici la fin du siècle.

Adopté en 2015 à l'issue de la COP21, l'accord de Paris fixe pour objectif de contenir la hausse des températures "nettement en dessous de 2°C" par rapport aux niveaux pré-industriels et de s'efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°C.

Saluant la réunion d'"un groupe de pays ambitieux pour mettre notre objectif de 2030 en cohérence avec nos objectifs de long terme", la secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire Brune Poirson a défendu mercredi la nécessité de "rehausser notre objectif de 2030, qui va être une autre marche pour viser la neutralité carbone."

"Dès 2030 nous devons être ambitieux pour être sur la route de 2050. A la Cop 24 (prévue en décembre 2018 en Pologne, ndlr), les regards du monde seront tournés vers l'Europe", a-t-elle déclaré, au côté de ses homologues suédois Eva Svedling, portugais José Mendes et finlandais Kimmo Tiilikainen. L'Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg ont également participé à la rencontre.

"Nous sommes convaincus qu'à terme nous parviendrons à un objectif de neutralité carbone", a-t-elle ajouté, à l'heure où la France vise une atteinte de cet objectif en 2050.

Ce petit groupe de pays engagés (le Portugal a vu le mois dernier sa production d'énergie renouvelable dépasser sa consommation électrique, tandis qu'en Suède les énergies propres représentent plus de la moitié de la consommation) est cependant appelé à être élargi à l'ensemble des pays européens.

"Nous ne voulons pas être trop isolés, trop en avant dans le peloton, sinon on perd totalement les autres", a déclaré Brune Poirson.

Le cadre de l'Union européenne pour le climat et l'énergie à l'horizon 2030 fixe pour l'heure trois objectifs, réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40 % (par rapport aux niveaux de 1990), porter la part des énergies renouvelables à au moins 27 % et améliorer l'efficacité énergétique d'au moins 27 %.

Les députés européens ont proposé en janvier des objectifs plus contraignants fixant une augmentation de l'efficacité énergétique de l'UE de 35% et une part d'énergies renouvelables dans le bouquet énergétique de 35% d'ici 2030. Le Luxembourg a assuré mercredi défendre ces propositions tandis que la France défend le premier objectif d'efficacité énergétique et ambitionne de porter à 30% la part d'énergies renouvelables.

(Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com