»
»
»
Consultation

Un fonctionnaire du Sénat mis en examen pour trahison

Un fonctionnaire du Sénat mis en examen pour trahison

PARIS (Reuters) - Le fonctionnaire du Sénat soupçonné d'espionnage au profit de la Corée du Nord a été mis en examen jeudi pour trahison, a-t-on appris de source judiciaire.

Benoît Quennedey, administrateur principal à la direction de l'architecture, du patrimoine et des jardins du Sénat et président de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC), avait été interpellé chez lui et placé en garde à vue dimanche soir.

Une information judiciaire a été ouverte pour recueil ou livraison d'informations à une puissance étrangère susceptible de porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation.

Benoît Quennedey a été mis en examen pour "trahison par livraison d'informations à une puissance étrangère, recueil d'informations en vue de livraison à une puissance étrangère, intelligence avec une puissance étrangère", a-t-on précisé de même source.

Il été placé sous contrôle judiciaire, avec notamment interdiction de quitter le territoire, interdiction de contacts et d'exercice de sa profession.

Son bureau a été perquisitionné lundi et le président du Sénat, Gérard Larcher, a demandé aux secrétaires généraux de la chambre haute un rapport complet sur les activités et les fautes qu'il aurait pu commettre en relation avec ses fonctions.

Il a également demandé la suspension du fonctionnaire et averti que si les faits étaient avérés, le Sénat pourrait se constituer partie civile.

(Emmanuel Jarry, édité par Caroline Pailliez)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com