»
»
»
Consultation

Un film nord-coréen sur le sommet de Singapour, révélateur des nouvelles priorités de Kim?

Un film nord-coréen sur le sommet de Singapour, révélateur des nouvelles priorités de Kim?

Crédit photo © Reuters

SEOUL (Reuters) - Après la Maison blanche, les autorités nord-coréennes ont à leur tour réalisé un film documentaire sur le sommet historique de Singapour entre Kim Jong-un et Donald Trump qui fait sans surprise l'éloge du dirigeant nord-coréen, mais semble aussi mettre en avant son rêve de développement économique de la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Le film, d'une durée de 42 minutes, se présente comme un journal de bord du déplacement de Kim, de son décollage dimanche de Pyongyang à son retour dans la capitale nord-coréenne, avec les images de sa sortie nocturne dans Singapour puis sa rencontre avec le président américain sur la petite île de Sentosa.

Intitulé "Une réunion historique qui lance une nouvelle histoire entre la République populaire démocratique de Corée et les Etats-Unis", il a été diffusé jeudi par la télévision nord-coréenne.

En présentant Singapour, territoire modèle du capitalisme, comme une nation "propre, belle et avancée" et en laissant entendre qu'il y aurait là des leçons à tirer, il tranche avec les productions habituelles des médias nord-coréens, peu enclins à s'arrêter sur la prospérité des voisins asiatiques de la Corée du Nord.

"Notre camarade dirigeant suprême s'est dit impatient d'apprendre du savoir et des excellentes expériences de votre pays dans différents domaines", a rapporté le narrateur, évoquant les entretiens entre Kim et ses interlocuteurs singapouriens.

PERPLEXITÉ

Une séquence en particulier montre le jeune dirigeant nord-coréen vantant les capacités portuaires de Singapour. Une autre le montre alors qu'on l'entretient de questions de planification urbaine.

"Le message que ce documentaire véhicule, c'est 'Nous pourrions être aussi riches si nous développions l'économie de marché'", traduit Ahn Chan-il, un transfuge nord-coréen qui dirige aujourd'hui un centre d'étude à Séoul.

"Des Nord-Coréens ordinaires pourraient ressentir dans l'immédiat du mécontentement en voyant Kim et son entourage profiter d'un voyage à l'étranger quand eux-mêmes luttent pour se nourrir, mais ce film pourrait leur donner en même temps de l'espoir."

Ahn Chan-il y voit aussi une confirmation du changement de doctrine opéré officiellement par Kim, qui a fait savoir en avril que la RPDC en avait fini avec le "byungjin", la doctrine de développement parallèle des armes nucléaires et de l'économie qu'il avait relancée après son arrivée au pouvoir, fin 2011.

En annonçant la fin des essais nucléaires - la RPDC a atteint ses objectifs en la matière -, Kim entend privilégier exclusivement, affirmaient alors les médias nord-coréens, la croissance économique de son pays et de ses 25 millions d'habitants.

Si le documentaire montre à l'envi la relation naissante entre Kim et Trump, comme une preuve de fin de l'isolement d'un régime tenu depuis longtemps comme un paria, il pourrait aussi provoquer de l'incompréhension parmi la population nord-coréenne, nourrie depuis des décennies à l'anti-américanisme.

"Imaginez à quel point des Nord-Coréens, en qui l'image des Etats-Unis diaboliques est profondément ancrée, pourraient être perplexes face à cette atmosphère soudaine de réchauffement", note un responsable sous couvert d'anonymat.

(Hyonhee Shin avec Ju-min Park et Jeongmin Kim; Henri-Pierre André pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com