Un dirigeant sportif koweïtien condamné en Suisse

Un dirigeant sportif koweïtien condamné en Suisse
Un dirigeant sportif koweïtien condamné en Suisse
Crédit photo © Reuters

(Rpt corrigée avec retrait du dernier paragraphe, l'émir du Koweït est Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah)

GENEVE (Reuters) - Le cheikh koweïtien Ahmed al Fahad al Sabah, ancien membre du CIO (Comité international olympique) et personnalité du monde du sport, a été condamné vendredi par la justice suisse à 30 mois de prison, dont la moitié avec sursis, pour avoir dénoncé une fausse tentative de coup d'Etat.

Ce membre de la famille royale était jugé depuis le 30 août à Genève avec quatre autres personnes pour avoir transmis aux autorités de son pays des vidéos falsifiées dans lesquelles un ancien Premier ministre et un ancien président du Parlement semblaient comploter contre l'émir du Koweït, en connaissance de cause et pour en tirer un bénéfice personnel selon l'accusation.

Le procès s'est déroulé en Suisse car un des co-accusés est un avocat qui exerçait à Genève pour le compte du cheikh Ahmed al Fahad al Sabah.

Le dirigeant koweïtien âgé de 58 ans, qui s'est défendu pendant le procès en affirmant qu'il pensait à l'époque que les vidéos étaient authentiques, a annoncé son intention de faire appel. "Je suis sûr de mon innocence", a-t-il déclaré à la presse.

Egalement ancien ministre du Pétrole et secrétaire général de l'OPEP, le cheikh Ahmed a dû renoncer à la plupart de ses fonctions dans le monde du sport, dont celle au CIO, en raison de cette affaire remontant à 2014, pour laquelle il s'était publiquement excusé l'année suivante.

(Reportage Emma Farge, version française Tangi Salaün, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !