Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Un confinement local et partiel instauré dans les Alpes-Maritimes

Un confinement local et partiel instauré dans les Alpes-Maritimes
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Un confinement va être instauré pour les deux week-ends à venir sur l'aire urbaine littorale des Alpes-Maritimes pour lutter contre la propagation du coronavirus, a annoncé lundi le préfet du département, Bernard Gonzalez.

"La situation épidémique actuelle impose une restriction des déplacements et donc un confinement partiel", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Ce confinement concerne la zone qui s'étend de Menton à Théoule-sur-Mer et qui concentre près de 90% de la population du département, "zone qui est le principal lieu de contamination", a expliqué le préfet.

"Notre souci, en mettant en place ce zonage, a été de préserver autant que possible les populations des vallées déjà durement touchées par la tempête Alex", a-t-il poursuivi.

La mesure de confinement prendra effet dans la zone concernée le vendredi soir à 18h jusqu'au lundi matin à 6h.

"Le cadre sera celui que nous avons connu durant le confinement du mois de mars", a précisé Bernard Gonzalez.

Les sorties seront autorisées pour les personnes munies d'une attestation et pour des motifs dérogatoires. Les sorties pour faire du sport et des promenades seront limitées à une heure par jour et dans un rayon de 5 km autour du domicile.

RESTRICTIONS AUSSI SUR LES COMMERCES

Le département des Alpes-Maritimes affiche actuellement le taux de contamination au COVID-19 le plus élevé en France métropolitaine avec 557 nouveaux cas par semaine pour 100.000 habitants, selon Covidtracker.fr, contre 197 pour la moyenne nationale.

Face à cette situation jugée préoccupante, le préfet a annoncé d'autres mesures au-delà du confinement partiel.

Ainsi, dès mardi, les commerces et galeries marchandes de plus de 5.000 mètres carrés, à l'exception des commerces alimentaires et des pharmacies, seront fermés. Ils pourront toutefois continuer leur activité de vente à emporter et de livraisons à domicile.

En outre, la campagne vaccinale dans le département va être accélérée et ouverte aux personnes agées de 50 ans à 64 ans et souffrant de comorbidité.

"Pour cela, des livraisons massives de vaccins AstraZeneca vont intervenir dans les prochains jours", a indiqué le préfet des Alpes-Maritimes.

Un renforcement des contrôles aux frontières est par ailleurs prévu sur les voies routières, ferroviaires et aériennes.

"Dans ce cadre, les mesures applicables sur la frontière franco-italienne vont être examinées de très près afin de voir dans quelle mesure la réciprocité ne va pas être mise en oeuvre à l'égard" de l'Italie, a expliqué Bernard Gonzalez.

Les flux touristiques dans le département ont été mis en cause par plusieurs responsables politiques, dont le maire de Nice Christian Estrosi, comme étant en partie responsable du regain de contaminations.

"Pour les voyageurs étrangers qui arriveront dans les aéroports du département (...) il y aura des tests PCR qui pourront être exécutés sur des vols entiers choisis de manière aléatoire", a indiqué le préfet des Alpes-Maritimes.

Les nouvelles mesures de restrictions imposées au département s'ajoutent au couvre-feu actuellement en vigueur dans toute la France entre 18h00 et 6h00.

(Nicolas Delame et Blandine Hénault)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !