Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Un A320 s'écrase sur un quartier de Karachi au Pakistan, au moins 56 morts

Un A320 s'écrase sur un quartier de Karachi au Pakistan, au moins 56 morts
Crédit photo © Reuters

par Syed Raza Hassan

KARACHI, Pakistan (Reuters) - Un Airbus A320 de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) s'est écrasé vendredi avec 99 personnes à son bord sur un quartier résidentiel de Karachi, dans le sud du Pakistan, lors d'un accident aux circonstances encore floues qui a fait au moins 56 morts, ont annoncé les autorités médicales.

Ce bilan a été communiqué à Reuters par des membres du personnel hospitalier, mais il contredit les chiffres donnés par d'autres responsables tandis que les autorités locales n'ont pas communiqué de bilan.

Selon ces dernières deux passagers au moins, ont pu réchapper de l'accident.

"Merci beaucoup, Dieu a été miséricordieux", a déclaré l'un d'entre eux, un banquier qui figurait parmi les passagers du vol PK8303, selon un communiqué du gouvernement de la province du Sind où se trouve la mégalopole portuaire de 20 millions d'habitants.

Les circonstances de cet accident, qui survient quelques jours après la reprise des vols intérieurs qui avaient été interrompus pendant plus d'un mois compte tenu de l'épidémie de coronavirus, restent floues.

L'avion semble ne pas avoir été en mesure de déployer son train d'atterrissage, a déclaré à Reuters un responsable de l'aviation civile, tout en jugeant prématuré de déterminer avec certitude la cause de la catastrophe.

"La dernière fois que le pilote a parlé, il a dit qu'il avait un problème technique", a pour sa part rapporté un porte-parole de la compagnie, Abdullah H. Khan, dans un message vidéo.

De son côté, Airbus, qui a confirmé que l'appareil impliqué dans l'accident était un A320 qui avait à son bord 91 passagers et huit membres d'équipage, a indiqué n'avoir aucune information "confirmée" concernant les circonstances.

Des images diffusées par la chaîne de télévision Geo ont montré des ambulances cherchant à se frayer un chemin au milieu de la foule rassemblée près des lieux de la catastrophe, au-dessus de laquelle s'élevait une colonne de fumée noire. Plusieurs voitures étaient également en flammes.

"L'avion a d'abord heurté une tour de téléphonie mobile et s'est écrasé sur des habitations", a témoigné Shakeel Ahmed, près du site de l'accident.

Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan a promis une "enquête immédiate" sur les causes du drame.

(Syed Raza Hassan, avec Asif Shahzad à Islamabad, version française Bertrand Boucey, Marine Pennetier et Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !