»
»
»
Consultation

UBS et la CDC sortent des gazoducs norvégiens après un litige

UBS et la CDC sortent des gazoducs norvégiens après un litige

Crédit photo © Reuters

OSLO (Reuters) - La Caisse des dépôts et UBS ont vendu leurs parts dans le réseau de gazoducs offshore de Norvège après des années de litige avec le gouvernement au sujet des tarifs de transport, a annoncé lundi Njord Gas Infrastructure, la société qu'ils contrôlaient.

La banque publique française et la banque helvétique ont vendu l00% de Njord Gas Infrastructure à une autre société norvégienne non cotée, CapeOmega, pour un montant non précisé.

Njord détient 8% du réseau de gazoducs Gassled qui sert à acheminer du gaz norvégien vers l'Europe continentale et le Royaume-Uni.

La Cour suprême de Norvège doit décider d'ici la fin 2017 d'examiner ou non l'appel de Njord et d'autres investisseurs dans Gassled qui reprochent à l'Etat de leur avoir causé un préjudice de 15 milliards de couronnes (1,6 milliard d'euros) en réduisant les tarifs des gazoducs en 2013.

En juin, une cour d'appel avait estimé que le gouvernement avait agi dans son droit en imposant ces baisses de tarifs.

Ces baisses de prix étaient intervenues alors que les investisseurs venaient d'acquérir, en 2011 et 2012, leurs parts dans Gassled auprès d'ExxonMobil, Total, Statoil et Royal Dutch Shell pour un total de 32 milliards de couronnes norvégiennes.

Parmi les autres investisseurs figurent l'assureur allemand Allianz, le fonds souverain d'Abou Dhabi, et les fonds de pension canadien PSP Investments et CPPIB.

Certains de ces parties avaient affirmé que la décision de réduire les tarifs à compter de 2016 avait écorné l'image de la Norvège auprès des investisseurs internationaux.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu lundi auprès du ministère norvégien du Pétrole et de l'Energie, d'UBS et de la Caisse des dépôts.

L'accord de cession, qui fera de CapOmega le troisième actionnaire de Gassled avec une participation portée à 11%, est conditionnée au feu vert du gouvernement norvégien et de l'autorité locale de la concurrence, a précisé Njord Gas Infrastructure dans un communiqué.

(Nerijus Adomaitis et Gwladys Fouche, Véronique Tison pour le service français)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com