Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Trump réintègre Cuba sur la liste américaine des Etats parrains du terrorisme

Trump réintègre Cuba sur la liste américaine des Etats parrains du terrorisme
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - L'administration de Donald Trump, dont le mandat de président des Etats-Unis s'achève le 20 janvier, a replacé Cuba sur la liste américaine des Etats parrains du terrorisme, à quelques jours de l'investiture de Joe Biden.

Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a accusé Cuba d'avoir "apporté de manière répétée son soutien à des actes de terrorisme international", en fournissant refuge à des Américains recherchés aux Etats-Unis et en rejetant une demande d'extradition de la Colombie concernant des rebelles de l'Armée de libération nationale (ELN) soupçonnés d'implication dans un attentat commis en 2019.

Le chef de la diplomatie américaine a également justifié sa décision par le soutien apporté par Cuba au président vénézuélien Nicolas Maduro.

"Par cette action, nous demandons une nouvelle fois au gouvernement cubain de rendre des comptes et nous lui adressons un message clair: le régime castriste doit cesser de soutenir le terrorisme international", a déclaré Mike Pompeo.

Cette initiative de l'administration Trump constitue une nouvelle entaille au processus de détente engagé par Barack Obama avec le régime communiste cubain. L'ancien président avait retiré Cuba de la liste des Etats parrains du terrorisme en préalable à l'annonce du rétablissement de liens diplomatiques entre les deux pays en juillet 2015.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, Donald Trump a notamment durci les restrictions visant les déplacements entre Cuba et les Etats-Unis et imposé des sanctions sur les livraisons de pétrole vénézuélien à La Havane.

Le président élu Joe Biden a promis de revenir sur cette politique qui "a nui au peuple cubain et n'a rien fait pour faire avancer la démocratie et les droits de l'homme".

Outre Cuba, la Syrie, l'Iran et la Corée du Nord figurent sur la liste noire de Washington.

(Lisa Lambert, Matt Spetalnick; version française Bertrand Boucey et Jean-Stéphane Brosse)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !