»
»
»
Consultation

Trump prêt à taxer 267 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires

Trump prêt à taxer 267 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires
Crédit photo © Reuters

A BORD D'AIR FORCE ONE (Reuters) - Donald Trump s'est dit prêt vendredi à taxer 267 milliards de dollars (230 milliards d'euros) d'importations chinoises en plus de celles de 200 milliards sur lesquelles il doit se prononcer prochainement.

"Les 200 milliards de dollars dont nous parlons pourraient s'appliquer très prochainement, suivant de ce qui se passe avec eux. Dans une certaine mesure, c'est à la Chine d'en décider. Et je déteste le dire, mais ensuite, ce sont 267 milliards de dollars supplémentaires qui seront rapidement concernées si je le souhaite. Cela change l’équation", a-t-il déclaré.

Donald Trump a d'ores et déjà imposé des droits de douane de 25% sur 50 milliards de dollars de produits chinois, essentiellement des machines-outils et des composants électroniques, dont les semi-conducteurs.

Les Etats-Unis ont importé pour 505 milliards de dollars (437 milliards d'euros) de produits chinois l'an dernier, et cette année, de janvier à juillet, les importations de biens chinois étaient en augmentation de près de 9% par rapport à la même période de 2017, selon les statistiques officielles américaines.

Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison blanche, avait annoncé un peu plus tôt, vendredi, que le président ne prendrait aucune décision sur les 200 milliards de dollars d'importations chinoises tant que son administration n'aurait pas fait le point sur les réactions suscitées par le projet.

Le représentant américain au Commerce a reçu près de 6.000 commentaires au cours de la période de consultation publique, qui s'est achevée jeudi soir.

Donald Trump a par ailleurs annoncé que les discussions commerciales avec le Japon avaient débuté. "En fait, les Japonais nous ont appelés (...) Ils sont venus la semaine dernière. Si nous ne concluons pas d'accord, le Japon sait que ce sera un drame", a-t-il souligné.

(Steve Holland, Jean-Philippe Lefief et Eric Faye pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com