Trois hommes condamnés à la prison à vie pour le meurtre d'un joggeur noir

Trois hommes condamnés à la prison à vie pour le meurtre d'un joggeur noir
Trois hommes condamnés à la prison à vie pour le meurtre d'un joggeur noir
Crédit photo © Reuters

par Jonathan Allen

NEW YORK (Reuters) - Trois hommes blancs ont été condamnés vendredi à la réclusion à perpétuité pour le meurtre d'Ahmaud Arbery, un Afro-Américain de 25 ans pourchassé et tué en février 2020 en Géorgie, dans le sud des Etats-Unis, alors qu'il faisait un jogging.

Travis McMichael, âgé de 35 ans, et son père Gregory McMichael, 66 ans, passeront le reste de leur vie en prison tandis que William "Roddie" Bryan, leur voisin de 52 ans, pourra demander une libération anticipée après trente années d'emprisonnement.

Travis, l'auteur des coups de feu mortels, et Gregory McMichael avaient pris leurs fusils, grimpé dans leur pickup et traqué leur jeune victime un dimanche après-midi dans les rues du quartier résidentiel de Satilla Shores, près de Brunswick dans l'est de la Géorgie, en affirmant après coup avoir été persuadés qu'il avait commis un délit.

La famille d'Ahmaud Arbery a dénoncé les motivations racistes de leur acte. "Ils ont choisi de viser mon fils parce qu'ils ne voulaient pas de lui dans leur quartier", a déclaré la mère du jeune joggeur. "Quand ils vu qu'ils ne pourraient pas assez l'effrayer ou l'intimider, ils l'ont tué."

William Bryan, qui n'était pas armé, avait suivi ses deux voisins dans son propre pickup et filmé la scène du meurtre avec un téléphone portable.

La vidéo, révélée au public durant l'été 2020, avait déclenché un scandale national, d'autant qu'il était alors apparu que la justice locale avait estimé dans un premier temps que le meurtre était justifié.

Parlant d'un meurtre "glaçant", le juge Timothy Walmsley, qui a condamné les trois hommes, a déclaré qu'Ahmaud Arbery avait été "traqué et abattu parce que des individus avaient voulu faire eux-mêmes leur loi".

Les avocats de la défense ont déclaré qu'ils feraient appel contre ce verdict.

(Rédigé par Jonathan Allen, avec Rich McKay à Atlanta; version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !