Trois blessés graves par balles lors des heurts à Rotterdam

Trois blessés graves par balles lors des heurts à Rotterdam
Trois blessés graves par balles lors des heurts à Rotterdam
Crédit photo © Reuters

(Bilan corrigé par la police, il y a non quatre, mais trois blessés)

LA HAYE (Reuters) -Trois personnes ont été grièvement blessées par des tirs à balles réelles de la police néerlandaise vendredi soir lors d'une manifestation à Rotterdam contre les restrictions sanitaires liées au COVID-19, ont déclaré samedi les autorités.

Le rassemblement contre l'instauration d'un pass sanitaire, similaire au document français, envisagé par le gouvernement a dégénéré en heurts violents entre des manifestants, des jeunes pour la plupart, et les forces de l'ordre qui se sont dites contraintes à des tirs de sommation après avoir été la cible de jets de pierre.

Les émeutiers ont également incendié des voitures et déclenché des mortiers d'artifice.

La police a répliqué à balles réelles et avec des canons à eau.

La police de Rotterdam a annoncé samedi sur Twitter l'arrestation de 51 personnes, dont la moitié est âgée de moins de 18 ans.

"Trois émeutiers ont été blessés par des tirs, ils sont à l'hôpital", a-t-elle précisé.

Une enquête a été ouverte pour déterminer la provenance des tirs, a-t-elle indiqué.

Le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, a dénoncé "une orgie de violence".

"Les policiers ont été contraints de faire usage de leurs armes avec des tirs directs", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Le ministre de la Justice, Ferd Grapperhaus, a jugé "répugnantes" les violences contre les forces de sécurité.

"Le droit de protester est très important dans notre société, mais ce que nous avons vu hier soir était tout simplement un comportement criminel", a-t-il dit dans un communiqué.

Les organisateurs d'une autre manifestation prévue samedi à Amsterdam ont annoncé renoncer à leur projet. Mais plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dans le calme, sous haute surveillance policière, sur la place du Dam, dans le centre-ville.

Les Pays-Bas ont réimposé des mesures de confinement il y a une semaine pour une période initiale de trois semaines afin de ralentir la nouvelle vague épidémique.

(Reportage Stephanie van den Berg et Anthony Deutsch; version française Laetitia Volga et Sophie Louet)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !