Trente suspects en détention après les incendies en Algérie

Trente suspects en détention après les incendies en Algérie
Trente suspects en détention après les incendies en Algérie
Crédit photo © Reuters

ALGER (Reuters) - Trente suspects, dont sept membres du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabyle (MAK), qu'Alger considère comme un groupe terroriste, sont en détention pour leur implication dans les incendies de forêt qui ont fait au moins 65 morts le mois dernier en Algérie, a déclaré mercredi la gendarmerie nationale algérienne.

Ces suspects ont été placés en détention après avoir comparu devant un tribunal, a-t-elle dit.

Les autorités algériennes imputent l'origine des incendies qui ont ravagé le pays en août à deux groupes récemment catalogués par Alger comme terroristes, le MAK et le mouvement islamiste Rachad.

Alger accuse le Maroc de soutenir le MAK, qui a de son côté réfuté toute implication dans ces incendies.

(Hamid Ould Ahmed; version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !