Toyota abaisse son objectif annuel de production automobile en raison de la pénurie de puces

Toyota abaisse son objectif annuel de production automobile en raison de la pénurie de puces
Toyota abaisse son objectif annuel de production automobile en raison de la pénurie de puces
Crédit photo © Reuters

TOKYO (Reuters) - Toyota Motor Corp, le premier constructeur automobile mondial en termes de volumes vendus, a abaissé vendredi son objectif annuel de production de 300.000 véhicules en raison de la pénurie de puces et de pièces détachées automobiles qui touche l'Asie du Sud-Est, rattrapée par une nouvelle vague épidémique liée au COVID-19.

Après avoir réduit sa production de 360.000 unités en septembre, Toyota a annoncé qu'il réduirait sa production de 70.000 unités supplémentaires ce mois-ci et de 330.000 unités en octobre. Il espère rattraper une partie de la production perdue d'ici la fin de son exercice fiscal clos fin mars.

Le groupe japonais prévoit désormais de produire neuf millions de véhicules au cours de son exercice 2021-2022, contre un objectif de 9,3 millions auparavant. Il a laissé inchangé sa prévision de bénéfice opérationnel pour l'exercice.

"C'est une combinaison du coronavirus et des semi-conducteurs, mais pour l'instant, c'est le coronavirus qui a un impact important", a déclaré Kazunari Kumakura, un membre de la direction de Toyota.

Le constructeur nippon avait jusqu'ici mieux géré que ses concurrents la pénurie de semi-conducteurs, grâce à un important stocks de puces constitué dans le cadre d'un plan de continuité des activités remanié après le tremblement de terre de 2011.

Mais la résurgence des cas de COVID-19 en Asie, notamment au Vietnam et en Malaisie, a aggravé les difficultés d'approvisionnement.

D'autres constructeurs ont aussi annoncé des réductions de production en raison de la pénurie de semi-conducteurs. Le directeur général de Renault, Luca de Meo, a évoqué la semaine dernière une situation "très complexe" et plus compliquée que prévu sur le troisième trimestre.

(Reportage Tim Kelly; version française Olivier Sorgho, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !