Thyssenkrupp relève ses prévisions annuelles, le titre grimpe

Thyssenkrupp relève ses prévisions annuelles, le titre grimpe
Thyssenkrupp relève ses prévisions annuelles, le titre grimpe
Crédit photo © Reuters

FRANCFORT (Reuters) - Thyssenkrupp a relevé mercredi ses perspectives de chiffre d'affaires et de bénéfice d'exploitation pour 2022, mais a revu à la baisse ses prévisions de flux de trésorerie disponible, en raison d'une hausse des prix de vente et du coûts des matières premières.

Le titre de la société prenait 6,93% en début de séance à la Bourse de Francfort.

Le groupe de sidérurgie allemand s'attend à un flux de trésorerie libre avant fusions et acquisitions négatif, chiffré en centaines de millions d'euros, alors qu'il prévoyait précédemment l'équilibre.

"Les mouvements dynamiques des prix des matières premières et des matériaux pèsent actuellement sur notre flux de trésorerie. Toutefois, nous prévoyons des améliorations séquentielles pour nous au cours des prochains trimestres", a déclaré le directeur financier Klaus Keysberg.

Le groupe a déclaré qu'il avait pour objectif de recommencer à verser des dividendes et de générer des flux de trésorerie positifs, ajoutant que l'invasion de l'Ukraine par la Russie rendait "plus difficile de prévoir quand précisément nous atteindrons ces objectifs".

La société a toutefois bénéficié de la hausse des prix de vente de l'acier et des matériaux, a-t-elle ajouté, précisant qu'elle s'attendait désormais à ce que les ventes augmentent d'un faible pourcentage à deux chiffres, contre un pourcentage moyen à un chiffre prévu précédemment.

Le bénéfice annuel ajusté avant intérêts et impôts (Ebit) devrait maintenant atteindre au moins 2,0 milliards d'euros, a déclaré Thyssenkrupp, qui prévoyait auparavant un Ebit ajusté de 1,5 à 1,8 milliard d'euros.

Au deuxième trimestre, l'Ebit ajusté a presque quadruplé pour atteindre 802 millions d'euros, tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de près d'un quart pour atteindre 10,6 milliards, les commandes ayant bondi de 57%.

(Reportage Christoph Steitz, version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !