Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Thomas Thévenoud fait l'unanimité contre lui

Thomas Thévenoud fait l'unanimité contre lui
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - De nombreuses personnalités politiques de droite comme de gauche ont estimé mardi que Thomas Thévenoud, écarté du gouvernement jeudi dernier pour avoir été en délicatesse avec le fisc, aurait dû démissionner de son poste de député.

L'éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur pendant neuf jours a indiqué lundi soir qu'il quittait le Parti socialiste mais reprenait son fauteuil à l'Assemblée.

"J'aurais préféré qu'il fasse l'inverse", a réagi sur Sud Radio l'ancien ministre UMP Benoist Apparu. "Monsieur Thévenoud n'a pas sa place à l'Assemblée nationale, c'est tout", a renchéri sur i>TELE son collègue Laurent Wauquiez.

Le vice-président du Front national Florian Philippot a estimé sur BFM TV et RMC que quitter son poste était une question de "décence" et de "respect de ses électeurs."

Tout en soulignant que personne ne pouvait obliger l'élu à démissionner, plusieurs membres du gouvernement socialiste ont également semblé regretter sa décision de conserver son mandat.

"C'est vrai que c'est un peu dur à avaler", a dit sur i>TELE la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement s'est quant à lui refusé à se prononcer sur une éventuelle démission. Mais à sa place, "je pense que j'en aurais tiré effectivement les conséquences", a-t-il dit.

"Le gouvernement a pris ses responsabilités, le Parti socialiste aussi et personne ne peut se substituer à la responsabilité de Thomas Thévenoud", a-t-il toutefois souligné sur France 2.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !