Taux : Inversion la plus prononcée depuis 1992 pour les rendements allemands

Taux : Inversion la plus prononcée depuis 1992 pour les rendements allemands

par Harry Robertson

LONDRES, 25 novembre (Reuters) - L'écart de rendement (spread) entre les obligations allemandes à long terme et celles à court terme a enregistré vendredi son inversion la plus marquée depuis 30 ans, signe d'une probable récession à brève échéance dans la première économie d'Europe.

Vers 10h30 GMT, le rendement du Bund allemand à dix ans s'affiche à 1,921% et celui à deux ans à 2,149%, tandis que l'écart entre ces deux maturités représente 21,75 points.

Cet écart a atteint vendredi en séance 27 points, le niveau le plus important depuis octobre 1992, selon les données de Refinitiv.

Lorsque les rendements sur les obligations à plus long terme sont inférieurs à ceux des obligations à court terme, cela suggère que les investisseurs s'attendent à une hausse des taux d'intérêt de la banque centrale à brève échéance avant une baisse par la suite pour faire face au ralentissement de la croissance.

Pour Christoph Rieger, responsable d'études sur les taux et le crédit à Commerzbank, les prédictions induites par l'inversion de la courbe des taux allemands sont cependant moins fiables que celles sur les taux américains au regard de la diversité des économies du bloc monétaire.

"Je pense que la Banque centrale européenne (BCE) continuera à augmenter les taux davantage que ce que le marché et beaucoup de personnes prédisent", a-t-il déclaré.

La croissance de l'économie allemande au troisième trimestre a été légèrement meilleure qu'estimé en première estimation (+0,4% d'un trimestre sur l'autre et +1,3% sur un an), ce qui laisse espérer que la récession attendue dans les prochains mois soit moins forte que redouté, selon les chiffres détaillés du produit intérieur brut (PIB) publiés vendredi par Destatis, l'institut fédéral de la statistique. (Reportage Harry Robertson; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !