Stellantis : La crise des puces sera pire que celle du COVID-19, dit un syndicat

Stellantis : La crise des puces sera pire que celle du COVID-19, dit un syndicat
Stellantis : La crise des puces sera pire que celle du COVID-19, dit un syndicat
Crédit photo © Reuters

MILAN (Reuters) - L'impact de la pénurie mondiale de semi-conducteurs sur la production de Stellantis sera pire et plus durable cette année que celui causé par la pandémie de COVID-19, a déclaré vendredi l'organisation syndicale italienne FIM-CISL.

Le manque de composants électroniques a contraint bon nombre de constructeurs automobiles dans le monde à suspendre leur production. Le constructeur franco-italo-américain, né de la fusion de PSA et de Fiat-Chrysler, a pour sa part interrompu ses opérations dans plusieurs usines en Europe et aux Etats-Unis, ce qui se traduira par 1,4 million de véhicules en moins cette année.

"L'ouragan de semi-conducteurs provoque des arrêts de production qui pèsent plus que le confinement de 2020", a déclaré Ferdinando Uliano, secrétaire général de la FIM-CISL. "Les prévisions sont qu'une telle situation se poursuivra pendant tout le premier semestre 2022", a-t-il ajouté.

Selon Ferdinando Uliano, sur les neuf premiers mois de l'année, Stellantis a sorti de ses usines italiennes 319.000 voitures, soit 11% de plus que sur la même période en 2020.

Mais le responsable syndical estime qu'il sera difficile d'atteindre sur l'ensemble de cette année le chiffre de 461.000 voitures produites l'an dernier.

"C'est pratiquement impossible, la situation sur les puces s'aggrave et nous aurons d'autres fermetures importantes", a-t-il déclaré. Il dit s'attendre à la même situation concernant la production de fourgons à l'usine de Sevel, dans le centre de l'Italie.

Une réunion au ministère italien de l'Industrie est prévue lundi entre Stellantis et les syndicats afin de discuter des problèmes de production et d'emploi dans le pays.

(Reportage Giulio Piovaccari; version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !