»
»
»
Consultation

Statoil devient Equinor et espère attirer les jeunes talents

Statoil devient Equinor et espère attirer les jeunes talents

Crédit photo © Reuters

OSLO (Reuters) - Les actionnaires de la plus grande société norvégienne Statoil vont approuver mardi lors de l'assemblée générale la proposition du conseil d'administration d'abandonner le "oil" de Statoil, une opération destinée à accompagner la diversification des activités du groupe et à attirer de jeunes talents soucieux de l'impact des énergies fossiles sur le changement climatique.

A partir de mercredi, la compagnie pétrolière, détenue à 67% par l'Etat norvégien, abandonnera le nom qu'elle porte depuis 46 ans, pour devenir Equinor et se traitera à la Bourse d'Oslo sous le symbole EQNR.

Ce changement de nom a déjà reçu l'aval du gouvernement.

Le groupe pétrolier et gazier estime que l'adoption d'un nouveau nom est une étape naturelle dans sa volonté de devenir une entreprise de production d'énergie au sens large. Il entend consacrer d'ici 2030 jusqu'à 15 à 20% de ses investissements annuels aux "nouvelles solutions énergétiques", essentiellement dans l'éolien offshore.

"Une entreprise change de nom principalement quand elle veut élargir le champ de ses activités ou changer d'orientation. Elle peut également en changer quand elle est en difficulté ou qu'elle a un problème de réputation", a déclaré à Reuters Allyson Stewart-Allen, experte en marques et présidente d'International Marketing Partners. "Je ne pense pas que cela le cas de Statoil."

Alors que la société affiche à nouveau des bénéfices en hausse, son activité d'hydrocarbures est particulièrement scrutée depuis l'accord pour le climat signé à Paris en 2016.

"Un nom qui comporte 'oil' (pétrole) serait de plus en plus un inconvénient. Il ne figure dans aucun des noms de nos concurrents. Il nous a vraiment servi pendant 50 ans. Je ne pense pas que ce soit le meilleur pour les 50 prochaines années, a déclaré à Reuters le directeur général Eldar Saetre.

Ce nouveau nom est également destiné à susciter la curiosité chez les jeunes gens, afin qu'ils voient les autres activités de Statoil, comme les énergies renouvelables, a-t-il ajouté.

Statoil se classe au 15e rang des employeurs norvégiens les plus attractifs, selon une étude annuelle réalisée par le site karrierestrat.no et la société Evidente et publiée le 3 mai. En 2013, elle occupait la première place.

(Nerijus Adomaitis, avec Ron Bousso à Londres, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com