»
»
»
Consultation

S&P met en garde sur les risques liés au crédit en Chine

S&P met en garde sur les risques liés au crédit en Chine
Crédit photo © Reuters

TOKYO (Reuters) - Standard & Poor's a estimé jeudi que les risques pesant sur la note souveraine chinoise augmenteraient si les autorités relançaient la croissance du crédit pour amortir l'impact des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Le conflit en cours sur les droits de douane entre les deux premières économies mondiales ne devrait pas aboutir à un abaissement de la note de la Chine l'an prochain, a dit Kim Eng Tan directeur senior Asie-Pacifique des notations souveraines de l'agence.

Mais plus ce conflit s'éternisera, plus les dirigeants chinois seront tentés d'ouvrir grand les robinets du crédit, a-t-il expliqué dans un entretien à Reuters.

"Nous sommes parvenus à un point où les dirigeants politiques (chinois) sont davantage préoccupés par la situation économique et où le désendettement marque une pause", a estimé Kim Eng Tan.

"Plus la situation se prolongera, plus il sera probable que le gouvernement opère un virage à 180 degrés sur le désendettement, au point que nous serions plus préoccupés par la notation."

Il a précisé ne pas s'attendre à ce qu'un ralentissement de l'économie lié à la menace d'une augmentation des droits de douane américain suffise pour que S&P abaisse la note A+ de la Chine, assortie d'une perspective stable.

Au-delà de la Chine, le ralentissement des flux d'échanges commerciaux va peser sur la croissance d'autres pays asiatiques mais les indicateurs budgétaires se sont améliorés dans bon nombre d'entre eux, ce qui limite le risque d'abaissements de notes, a également dit Kim Eng Tan.

Le risque de sorties de capitaux a parallèlement diminué après les déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, laissant entendre que la hausse des taux d'intérêt américains pourrait bientôt s'interrompre, un facteur qui réduit la pression sur les notes souveraines en Asie, a-t-il ajouté.

Il a en outre estimé que les excédents courants et les réserves de change importantes assuraient à certains pays asiatiques des coussins de sécurité en cas de turbulences financières.

(Stanley White, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com