»
»
»
Consultation

Sorrell fait son "comeback" après son départ de WPP

Sorrell fait son "comeback" après son départ de WPP
Crédit photo © Reuters

By Kate Holton

30 mai (Reuters) - Martin Sorrell organise son retour aux affaires tout juste six semaines après avoir été poussé vers la sortie chez WPP, en ayant recours aux mêmes méthodes que dans les années 1980, lesquelles lui avaient permis de faire d'une "coquille vide" le premier groupe publicitaire mondial.

Cet homme d'affaires, l'un des plus influents du Royaume-Uni, a annoncé qu'il investirait 40 millions de livres (45,72 millions d'euros) de ses propres deniers dans Derriston Capital, avec le soutien d'investisseurs institutionnels qui se sont engagés à apporter 150 millions de livres pour mener une stratégie de croissance externe.

Derriston Capital sera rebaptisée S4 Capital, une entité de Sorrell, après une prise de contrôle inversée, opération qui sera surveillée de près dans un secteur qui se demande si le modèle du gourou de la publicité est toujours valable dans un monde dominé par internet.

Les grands rivaux de WPP sont Omnicom et IPG aux Etats-Unis, Publicis en France et Dentsu au Japon.

"S4 Capital est une société dont l'objectif est de créer un groupe multinational de services de communication à croissance rapide", a dit l'homme d'affaires de 73 ans. "Il y a de belles opportunités de développement dans la technologie, les données et les contenus; je me réjouis de réaliser ce projet."

Derriston Capital, holding cotée à Londres créée il y a deux ans, a annoncé la nomination de Martin Sorrell en tant que président exécutif et ajouté qu'elle allait créer 591.967.000 actions nouvelles.

La prise de contrôle d'une coquille vide reproduit la tactique mise au point par Martin Sorrell dans les années 1980, avec l'entrée au capital de Wire and Plastics Products, à l'origine un fabricant de paniers de supermarchés, devenu son véhicule pour racheter certaines des plus grandes agences publicitaires telles que JWT et Ogilvy & Mather.

Pendant ses 33 années à la tête de WPP, il a également racheté des sociétés de marketing et d'achat d'espace, des cabinets de recherche et des groupes de relations publiques comme Finsbury, pour donner naissance au premier groupe publicitaire mondial, qui emploie 200.000 salariés et est présent dans 112 pays.

WPP, dont la valorisation atteint 16 milliards de livres, a rapporté des millions de livres aux actionnaires, y compris à son ancien patron, et a dominé le secteur pendant des décennies.

Mais au cours des dernières années, WPP a pâti de la tendance des géants de la grande consommation comme Unilever, à réduire leurs dépenses publicitaires et à réintégrer au sein du l'entreprise certaines activités, alors même que des sociétés de conseil comme Accenture sont entrées sur le marché publicitaire.

Martin Sorrell a démissionné de la direction générale de WPP il y a un mois et demi après avoir fait l'objet d'une enquête interne portant sur des irrégularités financières.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com