Sony : Un procès à 5,7 MdsE pour "prix injustes" sur son Playstation Store

Sony : Un procès à 5,7 MdsE pour "prix injustes" sur son Playstation Store
Sony : Un procès à 5,7 MdsE pour "prix injustes" sur son Playstation Store
Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - Sony doit faire face à un procès qui pourrait lui coûter jusqu'à 6,3 milliards de livres (5,77 milliards d'euros) pour abus de position dominante qui lui a permis d'imposer des prix injustes pour les clients de sa Playstation, a statué mardi un tribunal de Londres.

Quelque neuf millions de personnes, qui ont acheté des jeux et des extensions via le Playstation Store (le catalogue de jeux développé par Sony), ont attaqué en justice Sony Interactive Entertainment (SIE) l'année dernière au Royaume-Uni.

Le meneur de la fronde, Alex Neill, a déclaré que Sony avait abusé de sa position dominante en exigeant que les jeux dématérialisés et les extensions soient vendus uniquement via le Playstation Store, qui facture une commission de 30% aux développeurs et éditeurs.

Les plaignants font valoir que les clients ont ainsi payé plus cher des jeux et extensions.

Les avocats de Sony ont déclaré que l'affaire était "biaisée du début à la fin" et avait demandé que la procédure judiciaire soit abandonnée.

Le Tribunal d'appel de la concurrence a statué que la procédure pouvait suivre son cours mais a ajouté que les personnes ayant procédé à des achats sur le Playstation Store après le dépôt de la plainte en 2022 devaient être retirées de la liste des plaignants.

Alex Neill a déclaré dans un communiqué que la décision du tribunal londonien était "un premier pas pour permettre aux consommateurs de récupérer ce qui leur est dû".

(Reportage de Sam Tobin; version française par Zhifan Liu, édité par Tangi Salaün)

Reuters

©2023 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

A lire aussi

Chargement en cours...