Sodexo s'attend à une incidence du télétravail sur son activité

Sodexo s'attend à une incidence du télétravail sur son activité
Sodexo s'attend à une incidence du télétravail sur son activité
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Sodexo a déclaré jeudi que le recours des entreprises au télétravail cet hiver pourrait peser sur ses volumes mais s'est déclaré peu inquiet tant que les mesures contre la propagation du coronavirus restaient de courte durée.

À la Bourse de Paris, l'action Sodexo était en baisse de 0,99% à 80,26 euros à 10h37.

Le secteur de la restauration collective a été fortement touché par la pandémie et cherche de nouveaux moyens de s'adapter aux fermetures récurrentes, à l'augmentation du travail à domicile et à la diminution du nombre d'événements.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier de Sodexo, Marc Rolland, a déclaré aux journalistes que l'activité de restauration pour les cadres pourrait un peu baisser.

Il a jugé prématuré de dire si le groupe de restauration collective atteindrait ses prévisions annuelles, tout en ajoutant que la croissance interne de 17,5% du chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre se situait dans le haut de la fourchette de 15% à 18% prévue pour l'ensemble de l'année.

"À ce stade, nous maintenons nos prévisions annuelles et restons confiants dans la poursuite de la reprise", a déclaré pour sa part Sophie Bellon, présidente du conseil d’administration et directrice générale par intérim de Sodexo, dans un communiqué.

La société a déclaré que ses revenus avaient atteint 95% des niveaux pré-pandémie au premier trimestre et que la reprise concernait l'ensemble de ses activités, segments, services et géographies.

Le chiffre d'affaires a progressé sur la période à 5,26 milliards d'euros contre 4,43 milliards d'euros l'année dernière, un chiffre légèrement supérieur aux 5,24 milliards d'euros attendus par les analystes selon un consensus fourni par la société.

Sodexo, qui cherche depuis juillet un nouveau directeur général pour remplacer Denis Machuel, a déclaré que le processus avançait mais qu'il prenait le temps de choisir la bonne personne.

(Reportage Anait Miridzhanian; version française Valentine Baldassari, édité par Bertrand Boucey et Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !