Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Seulement 10% de la demande en équipements médicaux couverte dans l'UE

Seulement 10% de la demande en équipements médicaux couverte dans l'UE
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - Les capacités normales des Etats membres de l'Union européenne ne peuvent répondre qu'à 10% de la demande en équipements de protection et autres appareils médicaux tels que les respirateurs artificiels, qui a explosé en raison de la pandémie de coronavirus, selon un document interne de la Commission que Reuters a pu consulter mercredi.

D'après les estimations de la Commission, les "chaînes d'approvisionnement classiques ne pourront répondre qu'à 10% environ de la demande".

Dans ce document daté de ce mercredi, la Commission ajoute que "la disponibilité et la livraison d'équipements personnels de protection et autres appareils médicaux, en particulier les respirateurs artificiels, demeurent préoccupantes dans toute l'Europe".

La plupart des Etats membres, poursuit l'exécutif européen, ont des réserves limitées et une capacité limitée à accélérer la production.

Les restrictions imposées par certains Etats membres aux exportations de matériels médicaux vers leurs partenaires européens compliquent la situation, de même que les contrôles sur certaines frontières internes.

La Commission européenne, qui a lancé il y a un mois un appel d'offre commun au nom de 25 des 27 Etats membres pour se procurer notamment des respirateurs artificiels et des tests de dépistage, a annoncé mardi qu'elle serait bientôt en mesure de signer des contrats avec plusieurs fournisseurs de masques et de lunettes de protection.

Les équipements seront disponibles deux semaines après la signature du contrat, a encore indiqué la Commission.

Il y a urgence à procurer des équipements de protection aux personnels soignants, en première ligne dans le combat contre la pandémie.

En Italie, on estime que les médecins et soignants représentent près de 9% du nombre total des contaminations confirmées; en Espagne, ils sont plus de 13%, même si ces proportions sont sans doute trompeuses, les personnels soignants étant davantage testés que la population.


(Francesco Guarascio; version française Henri-Pierre André, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !