Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Séance prudente en Europe face aux craintes sanitaires

Séance prudente en Europe face aux craintes sanitaires
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes baissent mardi dans la matinée, les inquiétudes persistantes sur la propagation du coronavirus limitant les prises de risque malgré la séance positive de Wall Street la veille et de bons indicateurs chinois.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,41% à 4.925,21 points vers 8h40 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,23% et à Londres, le FTSE abandonne 0,84%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro lâche 0,46%, le FTSEurofirst 300 recule de 0,26% et le Stoxx 600 de 0,36%.

Les investisseurs sont tiraillés depuis plusieurs semaines entre les craintes concernant la résurgence de l'épidémie de coronavirus et les perspectives de reprise économique, alimentées ce mardi par la progression de l'activité du secteur manufacturier en Chine.

L'indice PMI chinois est revenu à 50,9 en juin, contre 50,6 le mois précédent alors que le consensus Reuters le donnait à 50,4.

Si cet indicateur a de quoi rassuré, les investisseurs restent néanmoins attentifs à la dégradation de la situation sanitaire.

Le comté de Los Angeles a enregistré une flambée "alarmante" des nouveaux cas de contamination au coronavirus, avec près de 3.000 infections confirmées lundi, et au Royaume-Uni, la ville de Leicester va mettre en oeuvre des mesures sanitaires plus strictes en raison de la progression de l'épidémie.

Dans le discours préliminaire à son audition à 16h30 GMT par la commission des Services financiers de la Chambre des représentants, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, a déclaré que les perspectives pour l'économie américaine étaient "extraordinairement incertaines" et dépendraient à la fois de l'évolution de l'épidémie et des efforts du gouvernement pour soutenir la reprise.

Les investisseurs surveilleront également à 14h00 GMT la parution de l'indice de confiance du consommateur américain.

VALEURS

En Bourse, Airbus (+1,42%) et Safran (+1,61%) sont en hausse dans le sillage du bond de Boeing la veille à Wall Street.

Les fabricants de semi-conducteurs STMicroelectronics et ASM International gagnent respectivement 1,8% et 3,31% après les prévisions trimestrielles supérieures aux attentes du concurrent américain Micron Technology.

Dans le rouge, Natixis cède 4,16% après une information du Financial Times selon laquelle l'autorité britannique de régulation financière (FCA) enquête sur la vente par la société de gestion H2O Asset Management, dont la banque française détient 49,99% du capital, d'obligations et d'actions illiquides au financier allemand controversé Lars Windhorst.

Royal Dutch Shell perd 2,30%, le groupe pétrolier ayant annoncé qu'il allait déprécier de 22 milliards de dollars (19,6 milliards d'euros) la valeur de ses actifs face à la crise du coronavirus, qui l'a en outre amené à réduire drastiquement ses prévisions de prix du gaz et du pétrole.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains préfigurent pour l'heure une ouverture sans grand changement après la forte progression observée la veille.

Dopé par le bond de Boeing, le Dow Jones a gagné 2,32%, le S&P-500 a pris 1,47% et le Nasdaq Composite a progressé de 1,20%.

Boeing s'est envolé de plus de 14% après le décollage d'un 737 MAX pour une série de vols de certification, une étape cruciale pour le constructeur aéronautique qui tente de surmonter la crise liée à l'immobilisation de cet appareil après deux crash survenus à quelques mois d'intervalle.

Les investisseurs ont également bien accueilli la hausse record (+44,3%) des promesses de ventes de logements en mai, suggérant que le marché du logement commence à se redresser.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a progressé de 1,33% dans le sillage de la progression de Wall Street lundi soir.

Les Bourses chinoises ont elles aussi été orientées en hausse après la publication du bon indice PMI manufacturier. Le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a gagné 1,3% et l'indice composite de la Bourse de Shanghai a avancé de 0,8%.

A Hong Hong, l'indice HSI a réduit ses gains du jour et pris seulement 0,5% après l'adoption par le Parlement chinois du projet de loi de sécurité nationale pour l'ancienne colonie britannique, un vote qui devrait accroître les tensions entre la Chine et plusieurs puissances occidentales, dont les Etats-Unis.

CHANGES/TAUX

Signe d'une certaine prudence des investisseurs, le dollar prend près de 0,1% face à un panier de devises de référence tandis que l'euro abandonne 0,17%, autour de 1,122 dollar.

De son côté la devise britannique se maintient à près de 1,23 dollar, restant sous pression avant la présentation dans la journée par le Premier ministre britannique Boris Johnson d'un plan visant à sortir le pays de la crise économique provoquée par l'épidémie de coronavirus.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans est stable, à 0,6315%. Son équivalent allemand recule modestement, à -0,477%.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent, pénalisés par des prises de profits et par les craintes persistantes sur la demande avec la perspective d'une reprise des exportations libyennes de pétrole.

Le contrat à échéance en aout sur le baril de Brent recule de 0,5% à 41,5 dollars et le contrat sur le brut léger américain de même échéance (WTI) abandonne 0,63% à 39,45 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !