Sanofi s'associe avec Baidu pour le développement de vaccins et de thérapies à base d'ARNm

Sanofi s'associe avec Baidu pour le développement de vaccins et de thérapies à base d'ARNm
Sanofi s'associe avec Baidu pour le développement de vaccins et de thérapies à base d'ARNm
Crédit photo © Reuters

PÉKIN(Reuters) - Le géant chinois de l'internet Baidu Inc a annoncé lundi avoir accordé une licence à Sanofi SA pour l'utilisation de son algorithme de séquençage d'ARN messager (ARNm) qui servira au groupe français pour le développement de vaccins et de produits thérapeutiques.

Baidu, qui signe ainsi son premier accord commercial avec un grand groupe pharmaceutique, recevra des paiements d'étape lorsqu'un traitement ou un vaccin candidat à base d'ARNm découvert par Sanofi à l'aide de l'algorithme sera soumis à des essais cliniques, a déclaré Huang Liang, un scientifique de Baidu et dirigeant du projet.

"Le fait que cet accord comprenne des paiements d'étape montre que [Sanofi] a une grande confiance dans le fait de faire entrer les candidats développés avec l'algorithme de Baidu dans des essais cliniques et sur le marché", a confié le scientifique à Reuters, refusant par ailleurs de divulguer le montant de l'accord.

Avant la pandémie, Sanofi faisait figure de leader mondial en matière de fabrication de vaccins mais le groupe français a été supplanté par ses concurrents BioNTech/Pfizer et Moderna dans la course pour le développement d'un vaccin à ARNm contre le COVID-19.

Sanofi s'est finalement retiré de la course en septembre dernier, préférant se concentrer sur le développement d'un vaccin anti-COVID-19 via une approche plus conventionnelle à base de protéines, en collaboration avec GlaxoSmithKline.

Le groupe français a confié qu'il concentrera ses ressources en ARNm pour la recherche vaccinale et thérapeutique destinée à d'autres maladies infectieuses.

L'algorithme de Baidu est conçu pour fournir un plus grand nombre de séquences d'ARNm optimisées et les premières indications tendent à montrer qu'il pourrait être plus adapté que les algorithmes standard au développement de vaccins et de médicaments thérapeutiques, a souligné Huang Liang.

(Reportage Roxanne Liu et Ryan Woo; version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !