»
»
»
Consultation

Sanction pour discrimination de candidats homosexuels à l'adoption

Sanction pour discrimination de candidats homosexuels à l'adoption
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Une responsable départementale des adoptions en Seine-Maritime a été suspendue de ses fonctions après avoir justifié des discriminations à l'égard des couples homosexuels, a-t-on appris mercredi auprès du conseil départemental.

Lundi, la responsable du service adoption Pascale Lemare avait estimé sur France Bleu Normandie que les couples homosexuels "sont un peu atypiques par rapport à la norme sociale mais aussi la norme biologique [donc il faut que] leur projet supporte des profils d'enfants atypiques", des propos qui ont déclenché une polémique plus large sur les difficultés rencontrées par les adoptants homosexuels.

France Bleu citait en outre des témoignages de couples homosexuels du département auxquels il avait été dit qu'ils avaient des chances de recevoir un enfant à besoins spécifiques (problème de santé, handicap).

Mardi, le Défenseur des droits Jacques Toubon a annoncé s'être saisi d'office de l'affaire. Mercredi, le président du conseil départemental de Seine-Maritime, Pascal Martin, a condamné des "propos discriminatoires qui ne reflètent en rien la politique départementale que je conduis".

"A titre conservatoire, j'ai décidé de relever de ses fonctions la responsable du service à compter de ce jour", annonce-t-il dans un communiqué.

L'association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) demande pour sa part au gouvernement "de se saisir sans plus tarder de ces situations flagrantes de rupture d’égalité en droit à l'égard des personnes LGBT".

"Force est de constater que ces hommes et ces femmes ne sont toujours pas considérés par les Conseils de famille, et les services départementaux chargés de l'adoption, comme des parents comme les autres", estime l'association dans un communiqué.

Chapeautées au niveau national par l'agence française pour l'adoption (AFA), les adoptions sont gérées sur le terrain par les services départementaux.

(Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com