Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Ryanair réduit sa prévision annuelle de trafic avec le confinement britannique

Ryanair réduit sa prévision annuelle de trafic avec le confinement britannique
Crédit photo © Reuters

DUBLIN (Reuters) - Ryanair a abaissé jeudi sa prévision de trafic annuel d'environ 5 millions de passagers, en déclarant que le rétablissement de mesures de confinement au Royaume-Uni et en Irlande allait réduire quasiment à néant au cours des prochaines semaines le trafic aérien dans ces deux pays, confrontés à l'émergence d'un variant contagieux du nouveau coronavirus.

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts a vivement critiqué ces mesures sanitaires, jugeant les restrictions de déplacements imposées en Irlande "inexplicables et inefficaces", tout en appelant les autorités britanniques et irlandaises à accélérer leurs campagnes de vaccination.

Les restrictions imposées par le Royaume-Uni et l'Irlande "auront pour conséquence que peu de vols, voire aucun, ne seront effectués en provenance ou au départ de l'Irlande ou du Royaume-Uni à partir de la fin janvier, jusqu'à ce que ces restrictions draconiennes soient levées", a dit Ryanair dans un communiqué. La compagnie aérienne va considérablement réduire son programme de vols à partir du 21 janvier jusqu'à la fin de ces mesures de confinement, a-t-elle ajouté. En conséquence, le groupe irlandais prévoit de transporter "entre 26 et 30 millions de passagers" sur l'exercice financier qui prend fin le 31 mars, contre une prévision précédente de "moins de 35 millions". "Ryanair ne s'attend pas à ce que ces suppressions de vols et baisses ultérieures de trafic affectent de manière significative sa perte nette pour l'exercice clos le 31 mars 2021 étant donné que beaucoup de ces vols auraient été déficitaires."

L'action Ryanair cédait 3,32% en milieu de journée à la Bourse de Dublin.

(Yadarisa Shabong à Bangalore et Conor Humphries à Dublin; version française Diana Mandiá, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !