Russie : Une commission pénitentiaire désigne l'opposant Navalny comme "terroriste"

Russie : Une commission pénitentiaire désigne l'opposant Navalny comme "terroriste"
Russie : Une commission pénitentiaire désigne l'opposant Navalny comme 'terroriste'
Crédit photo © Reuters

MOSCOU (Reuters) - L'opposant russe incarcéré Alexeï Navalny a déclaré lundi qu'une commission pénitentiaire l'avait désigné comme extrémiste et terroriste mais ne le considérait plus comme une personne présentant un risque de fuite.

Alexeï Navalny a déclaré sur Instagram qu'il avait été convoqué devant une commission qui avait voté son changement de statut à l'unanimité.

Il a réagi à l'annonce avec légèreté, déclarant qu'il se félicitait de ne plus être désigné comme susceptible de s'évader et de n'être donc plus soumis à des contrôles nocturnes aussi fréquents.

L'opposant purge déjà deux ans et demi de prison pour violation des termes de sa liberté conditionnelle dans une affaire de détournement de fonds qui, selon lui, a été montée de toutes pièces pour contrecarrer ses ambitions politiques.

Les autorités russes n'ont pas immédiatement confirmé le changement de statut d'Alexeï Navalny et le service pénitentiaire russe n'a pas répondu à une demande de commentaire dans l'immédiat.

Alexeï Navalny a été arrêté en janvier dernier à son retour en Russie après avoir été soigné pendant près de cinq mois en Allemagne à la suite de son empoisonnement par un agent neurotoxique en août dernier. Le Kremlin dément avoir joué le moindre rôle dans cette affaire.

Ses alliés ont fait l'objet de perquisitions, leur liberté de mouvement a été restreinte et certains ont fui à l'étranger après qu'un tribunal a jugé en juin qu'ils se livraient à des activités extrémistes.

(Reportage rédaction de Moscou, rédigé par Mark Trevelyan; version française Valentine Baldassari, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !