Russie : passages frontaliers encombrés, billets d'avion pris d'assaut-sources

Russie : passages frontaliers encombrés, billets d'avion pris d'assaut-sources
Russie : passages frontaliers encombrés, billets d'avion pris d'assaut-sources
Crédit photo © Reuters

par Jake Cordell et Stine Jacobsen

TBILISSI/HELSINKI (Reuters) - Les passages frontaliers vers la Finlande et la Géorgie depuis la Russie se sont "intensifiés" au cours de la nuit, ont indiqué jeudi les autorités locales, et les prix des billets d'avion au départ de Moscou ont grimpé en flèche après que le président Vladimir Poutine a ordonné une mobilisation partielle.

A l'annonce de Vladimir Poutine, mercredi matin, qui concerne quelque 300.000 réservistes, les demandes de vols au départ de la Russie, en aller simple, ont explosé.

La Finlande a fait savoir qu'elle envisageait d'interdire à la plupart des ressortissants russes d'entrer sur son territoire, alors que les passages à sa frontière avec la Russie étaient en nette augmentation.

La Première ministre finlandaise Sanna Marin a indiqué que le gouvernement étudiait les risques que pouvaient poser les personnes traversant la Finlande, et envisageait de réduire drastiquement les flux de ressortissants russes sur son territoire.

Le nombre de personnes arrivant à la frontière est resté élevé durant la journée, selon les garde-frontières finlandais.

Des groupes sur les réseaux sociaux donnent des conseils sur la façon de quitter la Russie, tandis qu'un site en russe a publié une liste d'endroits où trouver refuge.

De longues files d'attente se sont formées aux postes-frontières avec la Géorgie.

Des Russes ont également gagné la Serbie.

"La guerre est horrible", a déclaré à Reuters Sergueï, qui a refusé de donner son nom de famille, à son arrivée à Belgrade. "C'est une situation difficile", a-t-il ajouté.

Dans la partie Nord de la Norvège, le nombre de passages frontaliers n'a pas évolué, a déclaré Soelve Solheim, chef de section pour le contrôle opérationnel de l'immigration, à Reuters.

Les prix des billets d'avion au départ de Moscou dépassent les 5.000 dollars (5.070,48 d'euros) pour un aller simple vers les destinations les plus proches, la majorité des billets sont vendus pour les jours à venir.

Les Russes ne peuvent plus se rendre directement en avion dans l'Union européenne, l'espace aérien du bloc étant fermé depuis l'invasion de l'Ukraine, le 24 février dernier.

Une source au sein du secteur du tourisme russe a déclaré à Reuters que de nombreuses personnes cherchaient "désespérément" à trouver des billets d'avion pour quitter le pays.

"Il s'agit d'achats panique de la part de personnes qui ont peur de ne pas pouvoir quitter le pays plus tard - les gens achètent des billets sans se soucier de leur destination", a déclaré la source.

Une partie du personnel du secteur bancaire russe jugée d'importance critique pourrait échapper à l'ordre de mobilisation, a déclaré jeudi le directeur général de la banque russe, VTB.

"Pour les banques et les entreprises du secteur financier, un certain nombre d'employés (...) seront identifiés et ne seront pas appelés", a déclaré le directeur de VTB, Andreï Kostine.

(Reportage Stine Jacobsen, Essi Lehto et Gwladys Fouche, reportage additionnel et rédigé par Caleb Davis, version française Alizée Degorce, édité par Kate Entringer et Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !