Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Russie : L'UE va imposer des sanctions aux alliés du Poutine en mars

Russie : L'UE va imposer des sanctions aux alliés du Poutine en mars
Crédit photo © Reuters

par Robin Emmott et Sabine Siebold

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne imposera en mars des interdictions de voyage et gèlera les actifs de proches du président russe, Vladimir Poutine, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Reuters rapportait le 11 février que ces sanctions en représailles à l'emprisonnement du principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, pourraient être les premières à être imposées dans le cadre d'une nouvelle réglementation européenne, promulguée en décembre, permettant au bloc de prendre des mesures contre les contrevenant aux droits de l'homme dans le monde entier.

"Je m'attends à ce que de nouvelles sanctions soient mises en place avant le sommet européen de mars", a déclaré un diplomate européen, en référence à la réunion des 25 et 26 mars des 27 dirigeants de l'Union à Bruxelles. Les ministres des affaires étrangères de l'UE se réunissent le 22 mars.

La pression en faveur de sanctions s'est accrue depuis que Moscou a expulsé des diplomates allemands, polonais et suédois sans en informer le chef de la politique étrangère de l'UE, qui était à Moscou pour une visite.

Certains pays ont proposé des noms de personnes qui, selon eux, devraient faire l'objet de sanctions, mais ont refusé de donner des détails par crainte que des cibles potentielles ne déplacent des actifs hors des banques européennes.

L'année dernière, le bloc a interdit les voyages et gelé les avoirs de six fonctionnaires russes proches de Poutine à la suite de l'empoisonnement de Navalny en août. Moscou a nié toute responsabilité et dit n'avoir vu aucune preuve de son empoisonnement.

(version française Dagmarah Mackos)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !