RSF accuse les troupes russes d'avoir exécuté un journaliste ukrainien

RSF accuse les troupes russes d'avoir exécuté un journaliste ukrainien
RSF accuse les troupes russes d'avoir exécuté un journaliste ukrainien
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le photographe ukrainien Maksim Levin a été "froidement exécuté" avec son accompagnateur et ami Oleksiy Tchernychov par les troupes russes le 13 mars dernier au nord de Kyiv, déclare Reporters sans frontières (RSF) dans une enquête exclusive publiée mercredi sur son site.

"Les preuves contre les militaires russes sont accablantes", déclare l'organisation dans une présentation de son enquête.

Reuters n'a pu vérifier ces conclusions et le ministère russe de la Défense n'a pas donné suite dans l'immédiat à une demande de commentaire.

Né en 1981, Maks Levin était un documentariste et avait notamment collaboré, depuis 2013, avec l'agence Reuters. Il a été porté disparu le 13 mars, jour de son exécution selon RSF.

RSF précise avoir dépêché des enquêteurs sur place entre le 24 mai et le 3 juin et retrouvé sur la scène du crime la Ford Maverick calcinée du journaliste ainsi que "plusieurs balles, des papiers d'identité d'Oleksiy Tchernychov, le soldat qui accompagnait le journaliste, et de constater 14 impacts sur la carcasse du véhicule".

Selon le rapport d'enquête, la position du corps de Tchernychov et d'autres preuves indiquent qu'il a pu être brûlé vif et que Levin a probablement été tué par une ou deux balles à bout portant. Une photo de son cadavre montre trois impacts de balle visibles, selon RSF.

Les procureurs ukrainiens estiment que Levin a été tué par deux tirs d'armes légères de membres des forces armées russes, ce que Reuters n'a pas été en mesure de vérifier.

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !