Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

RPT-Rebond fragile des actions entre PMI et tensions commerciales

RPT-Rebond fragile des actions entre PMI et tensions commerciales
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Répétition mots manquants §5

Wall Street est attendue en légère hausse lundi mais les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance, les marchés ayant accusé le coup de l'annonce par Donald Trump du retour de droits de douane sur les aciers brésiliens et argentins.

L'ouverture de ce nouveau front des tensions commerciales occulte en partie la publication d'indicateurs encourageants sur l'activité industrielle en Chine comme dans la zone euro.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,1%.

À Paris, le CAC 40 perd 0,26% à 5889,59.889,40 points vers 12h15 GMT alors qu'il gagnait plus de 0,3% avant l'annonce de Donald Trump. À Francfort, le Dax abandonne 0,02% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,01%.

L'indice FTSEurofirst 300 est pratiquement inchangé, l'EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,19% et le Stoxx 600 recule de 0,04% alors qu'il gagnait 0,64% en matinée.

Les actions avaient salué en début de séance l'annonce d'une hausse inattendue de l'activité du secteur manufacturier en Chine en novembre et la publication d'un indice d'activité du secteur industriel supérieur aux attentes pour la zone euro même s'il traduit toujours une contraction.

Mais le mouvement haussier a été remis en cause par la décision de Donald Trump, annoncée sur Twitter, de rétablir les droits de douane sur les importations d'acier en provenance du Brésil et d'Argentine, deux pays qu'il accuse d'orchestrer une "dévaluation massive" de leur monnaie.

Les investisseurs attendent à 15h00 GMT la publication de l'indice ISM manufacturier aux Etats-Unis, anticipé en hausse mais encore sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion.

VALEURS EN EUROPE

La tendance générale à la hausse profite en premier lieu aux secteurs les plus à même de profiter d'un rebond de l'activité industrielle en Chine, comme les matières premières, dont l'indice Stoxx progresse de 0,83%.

Le compartiment pétrolier (+0,53%) bénéficie du rebond de plus de 2% du prix du baril.

A noter aussi, la hausse de 0,52% de Lufthansa, qui pourrait voir Qatar Airways entrer à son capital.

Dans le rouge, on retrouve principalement les secteurs défensifs: celui des services aux collectivités ("utilities") cède 1,44%, celui des télécommunications 0,85%, celui de l'immobilier 0,32%.

Plus forte baisse du Stoxx 600, le spécialiste britannique de la robotisation des entrepôts Ocado chute de 7,77% après le lancement d'une émission obligataire de 500 millions de livres (585 millions d'euros).

TAUX

Le marché obligataire européen est en forte baisse, avec pour conséquence une nette remontée des rendements après la nomination à la tête du Parti social-démocrate allemand (SPD) d'un tandem issu de son aile gauche, ce qui fragilise la coalition gouvernementale conduite par Angela Merkel et alimente les spéculations sur un possible assouplissement de la politique budgétaire de Berlin.

"Le congrès du parti, le week-end prochain, va clarifier la nouvelle stratégie du SPD mais il est très probable qu'elle insiste sur la hausse de l'investissement public et du salaire minimum pour gagner le soutien des électeurs" estime Oliver Rakau, économiste en charge de l'Allemagne chez Oxford Economics.

Le rendement du Bund allemand à dix ans prend plus de cinq points de base à -0,3%, son plus haut niveau depuis près de trois semaines.

Dans son sillage, le rendement à dix ans français, à 0,009%, est revenu en territoire positif et ses équivalents espagnol et portugais ont touché leur plus haut niveau depuis juillet.

Le dix ans américain suit le mouvement avec une hausse de six points à 1,8362%.

CHANGES

Le dollar est en légère hausse face à un panier de devises de référence, le rebond inattendu de l'activité manufacturière en Chine faisant baisser le yen tandis que la livre sterling souffre du resserrement de l'écart entre conservateurs et travaillistes dans les sondages sur les intentions de vote pour les élections législatives britanniques du 12 décembre.

L'euro recule face au billet vert, autour de 1,1005 mais il est quasi stable face au sterling à 0,8518.

Les cambistes suivront à partir de 14h00 GMT l'audition de Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), au Parlement européen.

PÉTROLE

Les cours du brut remontent nettement, soutenu par les informations selon lesquelles l'Opep et ses alliés pourraient s'accorder en fin de semaine sur de nouvelles réductions de production allant jusqu'à 400.000 barils par jour, une perspective qui s'ajoute au bon indice PMI chinois.

Le Brent gagne 2,56% à 62,04 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 2,61% à 56,61 dollars.

(Marc Angrand, édité par)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com