Rifaat al Assad condamné en appel à quatre ans de prison en France

Rifaat al Assad condamné en appel à quatre ans de prison en France
Rifaat al Assad condamné en appel à quatre ans de prison en France
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - La cour d'appel de Paris a confirmé jeudi la condamnation de Rifaat al Assad, oncle du président syrien Bachar al Assad, à une peine de quatre ans de prison pour blanchiment en bande organisée, détournement de fonds publics et fraude fiscale aggravée, a rapporté l'Agence France-Presse (AFP).

La cour d'appel a également confirmé la confiscation des biens de Rifaat al Assad situés en France, évalués à environ 90 millions d'euros, ordonnée en première instance en juin 2020 par le tribunal correctionnel de Paris.

L'oncle du président Bachar al Assad est accusé de s'être constitué frauduleusement un patrimoine en France.

"La décision rendue ce jour est d’autant plus encourageante que la France, à l’instar d’autres pays développés, héberge bon nombre de ces flux financiers illicites. Il est donc indispensable que la France restitue au mieux ces produits de la corruption aux populations qui en sont victimes", a réagi Laura Rousseau, de l'ONG Sherpa qui a porté plainte contre Rifaat al Assad en 2013.

Avant son exil en Europe, le frère de l'ex-président syrien Hafez al Assad, âgé de 84 ans, a joué un rôle essentiel dans l'appareil sécuritaire syrien. Il est tombé en disgrâce en 1984 à la suite d'un coup d'Etat avorté.

(Rédigé par Jean-Stéphane Brosse, avec la contribution de John Irish)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !