Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Richemont s'allie avec Alibaba dans Farfetch pour doper ses ventes en Chine

Richemont s'allie avec Alibaba dans Farfetch pour doper ses ventes en Chine
Crédit photo © Reuters

par Silke Koltrowitz

ZURICH (Reuters) - Richemont a annoncé vendredi que le partenariat noué avec Alibaba et le site de mode Farfetch lui permettrait de stimuler davantage ses ventes en Chine, un marché qui lui a permis de redresser ses activités sur les trois mois à fin septembre.

Le groupe helvète et le géant technologique chinois Alibaba vont investir ensemble 1,1 milliard de dollars (928 millions d'euros) - 550 millions de dollars chacun - dans le site britannique de mode haut de gamme Farfetch et sa nouvelle place de marché chinoise.

"On est soit un perturbateur, soit un perturbé et je déteste être dans ce dernier cas", a déclaré le président de Richemont, Johann Rupert, lors d'une conférence téléphonique avec les journalistes.

Selon Johann Rupert, ce partenariat permettra au propriétaire du joaillier Cartier et de l'horloger IWS de bénéficier des outils technologiques nécessaires pour mieux servir ses clients et ne présage en rien d'une éventuelle fusion ou d'une reprise de Farfetch.

A la Bourse de Zurich, l'action Richemont prenait 9,18% vers 9H30 GMT.

Les groupes de luxe ont vu leurs ventes se redresser au cours du trimestre clos en septembre, soutenues par le bond du commerce électronique, mais les nouveaux reconfinements en Europe jettent une ombre sur la fin de l'année.

"Une forte présence en Chine et une accélération des initiatives sur le numérique ont partiellement atténué les conséquences des fermetures temporaires de magasins et de l'arrêt du tourisme dans le monde", a expliqué Johann Rupert, cité dans un communiqué.

Au premier semestre clos au 30 septembre, le bénéfice du groupe genevois est ressorti en baisse de 82% à 159 millions d'euros, pénalisé par les pertes enregistrées par les plates-formes de commerce en ligne Yoox Net-a-Porter (YNAP) et Watchfinder.

Selon Johann Rupert la plate-forme YNAP demeure une activité importante pour Richemont, malgré le partenariat avec Alibaba autour de Farfetch.

A taux de change constant, les ventes de Richemont ont reculé de 2% au sur les trois mois à fin septembre, deuxième trimestre de son exercice fiscal, après une chute de 47% au trimestre précédent.

Ce redressement a été soutenu par la Chine, devenu le premier marché du groupe devant les Etats-Unis. Les ventes en Chine ont bondi de 78% sur les six premiers mois de l'exercice.

(version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !