Repli des actions en Europe avant l'emploi américain

Repli des actions en Europe avant l'emploi américain
Repli des actions en Europe avant l'emploi américain
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en baisse en début de séance vendredi avant la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain, qui pourrait alimenter les spéculations sur la politique monétaire aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 perd 0,48% à 7.215,14 points vers 08h47 GMT. A Londres, le FTSE 100 cède 0,16% et à Francfort, le Dax recule de 0,69%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 0,43%, le FTSEurofirst 300 de 0,32% et le Stoxx 600 de 0,53%.

Mercredi, les indices boursiers européens ont fini dans le rouge en réaction au ton plus restrictif que prévu adopté par la Réserve fédérale (Fed) dans le compte rendu de sa dernière réunion. La banque centrale a effet débattu en décembre d'un relèvement anticipé de ses taux d'intérêt et de la réduction de son bilan en raison de la solidité de la reprise et de la flambée de l'inflation.

James Bullard, le président de la Fed de Saint-Louis, a déclaré jeudi que l'institution pourrait relever ses taux dès le mois de mars et qu'elle était désormais en "bonne position" pour prendre des mesures encore plus agressives contre l'inflation si nécessaire.

L'attention des investisseurs est désormais portée sur les chiffres mensuels des créations d'emplois aux États-Unis en décembre, publiés à 13h30 GMT. Le consensus Reuters prévoit 400.000 postes non-agricoles créés, contre 210.000 en novembre, et un taux de chômage en baisse à 4,1%.

"D'importantes créations d'emplois et une amélioration du chômage peuvent conforter les 'faucons' de la Fed sur l'idée que le marché de l'emploi n'a plus besoin du soutien de l'institution, qui pourrait retirer son aide plus rapidement(...) En ce sens, une forte statistique de l'emploi pourrait faire des ravages sur les marchés à risque", a déclaré Ipek Ozkardeskaya, analyste senior chez Swissquote.

En Bourse, le secteur des ressources de base gagne 1,35%, grâce à la hausse des cours du cuivre, et celui des transports et loisirs (-1,56%) affiche la plus importante baisse.

Contre la tendance, STMicroelectronics prend la tête du CAC 40 avec une progression de 4,45% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel de 3,56 milliards de dollars (3,15 milliards d'euros), supérieur à ses prévisions.

Trigano avance de 5,83% après avoir publié des ventes en hausse en premier trimestre.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !