Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Renault veut redresser sa rentabilité après la chute de ses ventes en 2020

Renault veut redresser sa rentabilité après la chute de ses ventes en 2020
Crédit photo © Reuters

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault s'est dit confiant mardi de redresser sa rentabilité en augmentant ses ventes les plus rentables après une année 2020 noire pour ses résultats commerciaux à cause du coronavirus.

Le groupe au losange, tombé dans le rouge en 2019 pour la première fois en dix ans, a accusé en 2020 une chute de 21,3% de ses ventes en volume à 2,95 millions de véhicules, sous l'effet de la crise sanitaire qui a particulièrement pesé sur l'activité commerciale au premier semestre.

C'est leur plus bas niveau depuis au moins dix ans.

"Le groupe Renault vise le redressement de sa performance", a déclaré le nouveau directeur général Luca de Meo, qui présentera jeudi son plan stratégique très attendu pour relancer le constructeur français.

"Nous privilégions désormais la profitabilité aux volumes de ventes, avec une marge unitaire nette par véhicule plus élevée, et ce sur chacun de nos marchés", a-t-il ajouté, cité dans un communiqué.

Renault, qui tourne le dos à la stratégie ambitieuse de volumes de l'ère Carlos Ghosn, estime disposer de plusieurs atouts en ce début d'année: un portefeuille de commandes en hausse de 14%, des stocks réduits de 20% et une amélioration du prix net de ses véhicules vendus ("net pricing") au quatrième trimestre par rapport au troisième.

Cette amélioration est imputable notamment à la hausse des ventes de véhicules électrifiés, qui représentaient en Europe 3% des ventes en 2019 et 10% en 2020. Cette augmentation va se poursuivre en 2021 puisque ce type de véhicules - électriques et hybrides, plus chers que leurs équivalents thermiques - représente 25% à 30% du portefeuille de commandes, soutenu par l'arrivée de nouveaux modèles.

Renault, qui anticipe un rebond de 10% à 15% des principaux marchés automobiles mondiaux en 2021 sauf contrecoup lié au COVID-19, se concentre aussi sur les canaux de distribution les plus rentables, celui des particuliers.

Il a ainsi augmenté d'un point la part de marché de la marque au losange sur ce canal en 2019, et de cinq points celui de la marque low cost Dacia, et abandonné en revanche le canal moins rémunérateur des loueurs au Brésil.

(Gilles Guillaume, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !