»
»
»
Consultation

Renault: Un petit SUV électrique pour la Chine et une Clio hybride

Renault: Un petit SUV électrique pour la Chine et une Clio hybride
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé lundi le lancement d'un petit SUV électrique abordable pour la Chine et la commercialisation prochaine de versions hybrides de ses best-sellers Clio, Captur et Mégane, avec un système maison inédit.

Le groupe au losange, engagé comme tous les constructeurs dans une course à l'électrification pour répondre au durcissement des normes d'émissions de CO2 et à la multiplication des restrictions d'accès aux centres-villes, prévoit de doubler sa gamme 100% électrique d'ici 2022 pour la porter à huit véhicules.

Dans ce cadre, Carlos Ghosn a dévoilé lors d'une soirée organisée à la veille des journées presse du Mondial de l'auto le K-ZE, un petit véhicule électrique d'une autonomie théorique de 250 km construit sur la même plate-forme que le véhicule ultra-low cost Kwid.

"Notre tout nouveau modèle (...) réunit le meilleur du groupe Renault", a déclaré le PDG du constructeur cité dans un communiqué. "Notre leadership dans les véhicules électriques, notre expertise dans les véhicules abordables et notre capacité à nouer des partenariats solides."

Le K-ZE, commercialisé d'abord en Chine avant d'essaimer sur d'autres marchés mondiaux, sera fabriqué sur place par e-GT New Energy Automotive Co, co-entreprise avec le chinois Dongfeng Motor Group et le partenaire japonais de l'alliance avec Renault, Nissan.

Il s'agira de l'une des neuf nouvelles voitures - dont trois électriques - que le groupe entend lancer sur le marché chinois sur la durée de son plan stratégique "Drive the future".

LA LOCOBOX DEVIENT E-TECH

Renault a également annoncé l'arrivée attendue de longue date de ses premiers hybrides essence-électrique, avec dès 2020 une Clio e-Tech hybride ainsi qu'un Captur et une Mégane hybrides-rechargeables.

Cette dernière technologie permet de recharger une batterie sur le secteur et de rouler en mode tout électrique en ville par exemple, tandis que le moteur thermique prend le relais à plus grande vitesse.

Mais contrairement par exemple à PSA, qui place son moteur électrique sur l'essieu arrière, Renault a développé sa propre solution, surnommée en interne "Locobox", selon des sources, et basée sur l'architecture d'un véhicule purement électrique, qui lui permet de regrouper tous ses moteurs à l'avant pour gagner en compacité.

Au cours de Mondial Tech, cycle de conférences sur les grandes tendances organisé dans le cadre du salon de l'auto, sur le modèle du CES de Las Vegas, Carlos Ghosn a dit s'attendre à ce que l'électrique représente 10% des ventes totales de Renault d'ici 2022. En comptant l'hybride, cette proportion sera bien supérieure, a-t-il ajouté.

Interrogé dans les Echos sur les objectifs de réduction des émissions de CO2 en Europe, rendus plus difficile à atteindre avec la disgrâce du diesel, Carlos Ghosn, qui vise pour 2018 environ 11 millions de ventes cumulées pour l'alliance avec Nissan et Mitsubishi, s'est voulu rassurant.

"On le tiendra grâce à notre offre, je suis confiant", a-t-il dit. "Le seul doute, c’est que cela dépend aussi du nombre de véhicules électriques vendus. Si les bonus sont maintenus ou développés dans les pays européens, cela sera plus facile."

(Gilles Guillaume, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com