»
»
»
Consultation

Redoine Faïd a entamé une grève de la faim

Redoine Faïd a entamé une grève de la faim
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd, repris mercredi à Creil (Oise), sa ville natale, trois mois après son évasion en hélicoptère de la prison de Réau (Seine-et-Marne), a entamé une grève de la faim, a-t-on appris lundi de source pénitentiaire.

Incarcéré dans la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), réputée être l'une des plus sécurisées de France, il a entamé cette grève de la faim "pour contester les arrestations et incarcérations dans son entourage", précise cette source.

Trois personnes ont de nouveau été interpellées lundi dans le cadre de l'enquête sur son évasion, a-t-on appris de source judiciaire. Deux sont en garde à vue. La troisième, objet d'un mandat d'arrêt, a été placée en détention judiciaire.

Trois des cinq complices présumés de Redoine Faïd capturés en même temps que lui mercredi ont été mis en examen ce week-end, notamment pour association de malfaiteurs. Parmi eux la jeune femme de 28 ans qui occupait le logement dans lequel il avait trouvé refuge et où il a été arrêté.

Redoine Faïd, son frère Rachid, ses neveux Liazid F. et Ishaac H. avaient pour leur part déjà été mis en examen pour évasion en bande organisée, détournement d'aéronef, enlèvement et séquestration, entre autres infractions. Rachid Faïd et les deux neveux sont également en détention provisoire.

La jeune femme et "logeuse" présumée de Redoine Faïd a été adjointe de sécurité de 2010 à 2014, d'abord au commissariat de Persan (Val-d'Oise), puis auprès de la police aux frontières de l'aéroport parisien de Roissy. Selon des informations publiées par la presse, elle serait la petite amie d'Ishaac H.

(Emmanuel Jarry, avec service France, édité par Caroline Pailliez)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com