Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Rebond des actions en Europe avec les résultats d'entreprises

Rebond des actions en Europe avec les résultats d'entreprises
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse jeudi une séance marquée par des résultats d'entreprises majoritairement bien accueillis, permettant d'apaiser un peu les craintes liées à la pandémie due au coronavirus et aux tensions sino-américaines.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,75% à 5.074,94 points vers 08h25 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,77% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,57%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,8%, le FTSEurofirst 300 de 0,46% et le Stoxx 600 de 0,65%.

Ce dernier avait cédé près de 0,9% mercredi et le CAC 1,3%, minés par les tensions diplomatiques entre Pékin et Washington, qui a demandé la fermeture du consulat chinois dans la ville texane de Houston.

La propagation galopante du coronavirus reste également un facteur d'inquiétude alors qu'aux Etats-Unis, le nombre de morts supplémentaires a dépassé les 1.100 pour une deuxième journée consécutive, avec un record du nombre quotidien de nouveaux décès en Californie, en Alabama, au Nevada et au Texas.

Du côté des nouvelles rassurantes pour les investisseurs, le moral des consommateurs allemands s'est amélioré plus nettement que prévu à l'approche du mois d'août (-0,3 contre -5,0 pour le consensus), aidé par un abaissement temporaire des taux de TVA dans le cadre du plan de relance économique du pays, selon l'enquête de l'institut GfK.

Le reste de l'agenda macro-économique se compose seulement de la publication à 12h30 GMT des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

VALEURS

Le groupe publicitaire français Publicis se distingue avec un bond de 15,28%, en tête du Stoxx 600, après avoir publié des résultats semestriels moins mauvais que ce que redoutaient les marchés. Dans son sillage, son concurrent britannique WPP gagne 4,08% à Londres.

STMicroelectronics prend 3,63%, le fabricant de semi-conducteurs ayant relevé sa prévision de chiffre d'affaires net pour l'exercice 2020, tandis que Pernod Ricard gagne 2,56% après avoir revu en hausse sa prévision de résultat opérationnel courant annuel.

Ubisoft (+3,77%) et Ingenico (+2,35%) sont également bien entourés après leurs publications.

A l'inverse, Dassault Systèmes, lanterne rouge du CAC, cède 2,53% après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel de 1,07 milliard d'euros, un chiffre très légèrement inférieur aux attentes.

Plastic Omnium, Scor, et Ipsos perdent de 1,7% à 3,11% après des résultats décevants.

Dans le reste de l'Europe, Unilever grimpe de 7,92%, les ventes du géant des produits de grande consommation ayant reculé nettement moins qu'attendu sur fond de performances solides en Amérique du Nord.

A Francfort, le constructeur automobile Daimler s'octroie 6,45% à la faveur d'une perte d'exploitation moins marquée que prévu. L'indice européen de l'automobile gagne 3,14%.

WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices boursiers américains suggèrent pour le moment une ouverture en hausse après déjà une séance dans le vert la veille, les investisseurs s'étant efforcés de faire un tri entre la teneur des résultats, les tensions sino-américaines et les discussions à Washington sur un plan de relance économique.

L'indice Dow Jones a gagné mercredi 0,62%, le S&P-500 a pris 0,57% et le Nasdaq Composite a avancé de 0,24%.

Aux valeurs, Pfizer (+5,10%) a profité des annonces selon lesquelles le gouvernement américain s'était engagé à verser 1,95 milliard de dollars pour 100 millions de doses du vaccin qu'il développe avec la biotech allemande BioNTech (+13,7%).

Dans le sens inverse, Snap, propriétaire de l'application SnapChat, a chuté de 6,22% dans la foulée de l'annonce de trimestriels plus mauvais que prévu.

Après la clôture, Tesla a publié des résultats dans le vert pour un quatrième trimestre consécutif tandis que Microsoft a annoncé que sa plateforme dédiée au "cloud" avait vu sa croissance des ventes passer sous 50% pour la première fois depuis sa création.

EN ASIE

Les Bourses chinoises ont effacé leurs pertes en fin de séance: l'indice CSI 300 des grandes capitalisations du pays a fini à l'équilibre après avoir abandonné 2,3% en séance et l'indice composite à Shanghai a cédé 0,2%.

Le Kospi à Séoul (-0,57%) a été pénalisé par la contraction de 2,9% de l'économie sud-coréenne au deuxième trimestre, le plus important déclin en plus de deux décennies et sa première récession formelle depuis 2003.

La Bourse de Tokyo est fermée pour le reste de la semaine en raison d'un jour férié.

CHANGES/TAUX

L'euro avance de 0,13%, à 1,1583 dollar, après avoir atteint mercredi pour la première fois depuis octobre 2018 le seuil de 1,16 dollar à la suite de l'adoption la veille par les dirigeants européens d'un plan de relance économique de 750 milliards d'euros.

L'"indice dollar", qui mesure les fluctuations de la monnaie américaine contre six autres devises, cède 0,17%.

Parallèlement au début de retour au calme observé sur le marché actions, le rendement du Bund à dix ans prend un point de base à -0,486%, après être tombé la veille à -0,498%, un creux de deux mois.

Son équivalent américain est stable autour de 0,5955%.

PÉTROLE

Les cours pétroliers montent modérément mais l'annonce mercredi par l'Energy Information Administration d'une hausse surprise des stocks de brut américain limite les gains.

Le baril de Brent gagne 0,79% à 44,64 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,76% à 42,22 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 23 JUILLET :

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

US 12h30 Inscriptions au chômage sem. au 18 1.300.000 1.300.000

juillet

(Laetitia Volga, édité par)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !